/>

Pornographie : les cultureux lancent une croisade anti-catho

Rédigé par maximus (24actu) le 17 juillet 2010.

Il ne fait pas bon être catholique en France ces temps-ci. Une association catho de Bretagne s’attire les foudres du “monde culturel” et du journal en ligne Rue89 pour avoir eu l’outrecuidance de s’attaquer à une campagne d’affichage pour un festival de musique jugée porno. Une formidable occasion de dénoncer la pudibonderie des cathos…


Le Mouvement de la Jeunesse Catholique, association catho bretonne, a effectué un “happening” (c’est en tout cas le nom de ce type de manifestation quand c’est réalisé par des artistes de gauche !) à Brest en taguant les affiches du festival d’Astropolis, sur lesquelles apparaissaient deux jeunes gens (un homme et une femme) totalement nus.


OK, on a vu bien pire sur les murs de nos villes. Mais est-ce une raison pour accepter cet étalage de chair dans l’espace publique ? Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas ici de pudibonderie, mais simplement des règles élémentaires de vie en société. Personne n’a le droit d’imposer à des enfants ou à une octogénaire des attributs sexuels placardés à un arrêt de bus.


L’affiche est peut être super “hype”, mais force est de constater qu’elle peut choquer un certain nombre de personnes. Choquer, c’est d’ailleurs le but vraisemblablement recherché par ses concepteurs. Dans une société en manque de repères, le dernier subterfuge des communicants de tous poils (qu’ils “vendent” de l’art ou des yaourts) est de jouer sur la sexualité et le scandale.


Je ne discuterai pas de la qualité artistique de deux zigotos se baladant à poil dans un champs. A chacun de se faire son opinion. Mais à quoi bon imposer ce spectacle ? L’artiste-photographe devrait proposer son “travail” à une galerie.


L’histoire est d’autant plus dérangeante que ceux qui dénoncent aujourd’hui le “vandalisme” des cathos, sont les mêmes qui saluaient il y a quelques années les initiatives des commandos anti-pub qui détruisaient les publicités dans les lieux publics. Alors deux poids deux mesures ?


C’est clair. Et l’article de Rue89 illustre parfaitement la volonté d’ostracisation dont sont victimes les cathos dans les médias. Comme à chaque fois, on nous ressort les deux épouvantails anti-catho de service : Christine Boutin et le “marquis Philippe le Jolis de Villier”.


Pour toute autre catégorie de la population française, cet acharnement serait perçu comme de la discrimination, mais contre les catholiques c’est toujours de bonne guerre de taper fort… et de caricaturer.

Déjà une remarque sur cet article

  1. Ilana Moutray dit :

    My brother recommended I might like this website. He was totally right. This post actually made my day. You can not imagine simply how much time I had spent for this info! Thanks!

Laisser un commentaire