/>

Le ciel français (encore) pris en otage par les syndicats

Rédigé par lateigne (24actu) le 20 juillet 2010.

Nouvelle fournée de grève injustifiée dans le ciel français. Cinq syndicats d’aiguilleurs du ciel appellent à la grève mercredi pour protester contre une réorganisation des services et un hypothétique changement de statuts. Pagaille monstre à prévoir et jusqu’à 50% des vols supprimés dans certains aéroports. Un déséquilibre choquant entre les motifs de la grève et la gène occasionnée.


Les organisations syndicales dénoncent la création fin 2010 d’un opérateur européen unique de contrôle du ciel qui remplacera les opérateurs nationaux (la DGAC en France). Pas de quoi fouetter un chat quand on sait que la majorité des vols sur le continents relient les pays de l’Union européenne entre eux. Mais ce que n’acceptent pas un certain nombre de syndicalistes, c’est qu’une partie du personnel de l’organe français de contrôle, risquerait du même coup de perdre son statut de fonctionnaire… et tous les privilèges qui vont avec.


Pour rappel, seule une minorité d’aiguilleurs du ciel bénéficient à l’heure actuelle du statut hyper-privilégié de fonctionnaires. Un statut qui prévoit notamment 10 semaines de vacances ! On peut du coup comprendre qu’ils n’aient pas envie de changer. C’est d’ailleurs la raison de la “grève du zèle” qui occasionne d’importants retards dans le ciel français depuis plus d’un mois.


Pour ne pas perdre ces avantages scandaleux, les aiguilleurs-fonctionnaires vont donc largement paralyser le ciel français mercredi. Les premières perturbations pourraient d’ailleurs intervenir dès mardi soir.

Laisser un commentaire