Twitter : le PS fait entrer la démagogie 2.0 à l’Assemblée

Des députés socialistes ont brisé le huis-clos du débat de la commission sur la réforme des retraites en “twittant” depuis l’Assemblée nationale. Un coup de pub politicien et démago qui n’est pas à la hauteur des enjeux. Pire, la dictature de la transparence a gagné du terrain : désormais même les réunions des députés se font sous l’œil de Big Brother.


Le couplet socialiste était facile pour attaquer le huis clos décrété par le gouvernement : “un débat démocratique peut se faire au grand jour“. Piètre argument démagogique. Les députés réunis, à huis-clos ou en séance plénière, incarnent la souveraineté nationale et n’ont pas besoin de Twitter pour remplir leur mission.


Qu’ont apporté de toute façon au débat nos braves députés socialistes avec leurs messages de 140 caractères (limite de Twitter). A peine moins que d’habitude… “Woerth, absent, est rappelé au respect du Parlement et sommé par la commission de venir”, fait semblant de s’indigner Jean-Marc Ayrault face au retard du ministre, tandis que Pierre Moscovici regrette : «Débat sur la réforme des retraites en commission des finances : quelle impréparation».


Tout le monde sait qu’au delà du coup de comm’, Twitter s’apparente au niveau zéro de la politique. Du coup, les messages des députés socialistes ont rapidement basculé des retraites vers le seul sujet qui les intéresse : les affaires !


«Un débat dans un climat bizarre…», commente Claude Bartolone qui a pour l’occasion troqué sa casaque de député pour celle de chroniqueur chez Voici. Et de conclure d’une phrase digne des enjeux colossaux de la réforme des retraites : «Il est vrai que, sur le Titanic, l’orchestre a joué jusqu’à la dernière minute !” Ou quand la politique n’est qu’un immense spectacle.


Ce simulacre de révolte via Twitter est d’autant plus grotesque qu’un certain nombre de socialistes avaient reconnu au cours de la semaine la pertinence du huis-clos pour le débat en commission. “La démocratie a aussi besoin de huis clos, il faut savoir le respecter”, estimait ainsi un membre de la direction du PS sous couvert de l’anonymat…


La pitrerie socialiste est terminée. La loi sur la réforme des retraites est encore en phase préparatoire et de discussion. Elle sera évidemment débattue et votée en séance publique dès le mois de septembre. Espérons que les socialistes, qui n’en doutons pas s’y opposeront, seront alors plus inspirés.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

1 réaction à “Twitter : le PS fait entrer la démagogie 2.0 à l’Assemblée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.