/>

Côte d’Ivoire : un salaud tué, des innocents sauvés ?

Rédigé par maximus (24actu) le 23 juillet 2010.

A-t-on le droit de tuer de sang-froid un criminel si c'est le seul moyen de l'empêcher de piller, violer et massacrer ? C'est la question à laquelle devra répondre la cour d'Assises militaire devant laquelle viennent d'être renvoyés quatre soldats de l'armée de Terre française.

 

Firmin Mahé n'était pas un enfant de chœur. Il avait profité de la guerre civile ivoirienne et de l'impunité qu'elle lui conférait pour devenir l'un des plus redoutés coupeurs de route du pays, ces bandits de grand chemin modernes qui infestent les zones sensibles d'Afrique.

 

L'homme, à la tête d'une bande de soudards, semait la panique dans la zone-tampon entre loyalistes et rebelles, où il avait multiplié vols, meurtres et viols. Un criminel indécrottable que l'armée française avait repéré.

 

Mais comment l'arrêter ? Pas de forces de l'ordre pour faire respecter la loi au milieu d'une guerre civile, plus de système judiciaire ou pénitentiaire. Firmin Mahé vivait de ses crimes en toute impunité.

 

Des militaires français en ont décidé autrement. Et ont sans doute sauvé de nombreuses vies en agissant de la sorte. En avaient-ils le droit ? Légal ? Moral ? C'est toute la question du procès qui s'ouvre à Paris. L'armée d'un pays comme la France, a fortiori sur un sol étranger, se doit d'être exemplaire. L'exécution de Firmin Mahé, étouffé dans un sac, n'a rien d'exemplaire. C'est même une mise à mort honteuse.

 

Pourtant cette exécution ne doit pas non plus être considérée comme une bavure. C'est un choix de conscience assumé par des officiers supérieurs et exécuté par leurs hommes. Ce n'est pas par esprit de vengeance ou par sadisme que Firmin Mahé est mort. Il a été tué car des soldats ont estimé que c'était le seul moyen de faire cesser ses crimes et les troubles que sa bande occasionnait à travers le pays.

 

Ce n'est pas une excuse et la justice aura à se prononcer sur le sort de ces hommes, mais il serait injuste que l'opinion publique française (et ivoirienne) ne voit en ces hommes qui ont fait un choix contestable mais courageux, que des brutes assassines.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Ehouman Michel dit :

    Ces soldats ont commis un crime et quelles que soient les raisons évoquées, ils doivent être jugés en tant que tels. Ils avait le choix de faire juger MAHE par la justice ivoirienne qui fonctionnait en zone gouvernementale. A moins que la Côte D'Ivoire n'exista pas? Si c'était des soldats gouvernementaux qui avaient commis ce crime,la France aurait crié sur tous les toits qui monde avec les organisations des droits de l'homme. Nous avons beaucoup d'exemples en RDC, en Guinée etc…

    Ces messieurs sont des criminels.

  2. deor dit :

    L'auteur de l'article semble présumer de pas mal de choses ahurissantes qui appellent quelques corrections:

    – Tout d'abord, l'homme assassiné n'était pas le "coupeur de route" recherché, il portait tout simplement le même nom de famille : Mahé.

    – Le parti-pris de cet article est proprement aberrant, puisqu'il revient à admettre la peine de mort… sans jugement en plus.

    – Enfin, "détail" que beaucoup semblent oublier : de quel droit les militaires français se permettent-ils de faire la loi dans un pays qui n'est pas le leur?

    Enfin, le problème dépasse de loin le cas des assassins, puisqu'ils ont reçu un ordre "tacite" ("Roulez doucement, vous me comprenez") de leur supérieur, qui porte donc la plus lourde responsabilité.

  3. leroy jeromme dit :

    pour répondre a vous messieurs :

    ces soldats français on été courageux , et mérite une médaille pour avoir fait ce que vous autre lâches n'aurait jamais eu le courage de faire ils on débarrassé la terre de ce criminel

    qui a tué violé , volé ! mais selon vous il fallait le laissé faire , le jugé et bla bla bla ! rappelez vous qu'il a déjà été arête par 3 fois et libère ensuite par la justice ivoirienne corrompu! vous ne valez pas mieux que lui en défendant ces taises vous avez pensez a ces victimes , bravo a ces soldat voyez fier de vos soldat français ils fait leurs devoir contrairement a vous bande de lâche qui ne savez que parlé mais rien faire

Laisser un commentaire