Les Camerounais ont égaré leur président depuis le 14 juillet

 

 

La dernière fois que les Camerounais ont eu la chance d'apercevoir leur président, Paul Biya, c'était sur les Champs Elysées le 14 juillet dernier depuis leur écran de télé. Comme d'autres chefs d'états africains il était l'hôte du défilé militaire de la fête nationale. Depuis ses concitoyens sont sans nouvelles de lui…

 

C'est une information douce amère parue sur le site du journal camerounais Le Messager, qui s'interroge non sans humour sur ce qui a pu arriver à Paul Biya. Non que quiconque se fasse réellement du mauvais sang pour lui, mais son absence injustifiée du pays soulève nombre de questions.

 

La première étant : que fait un président si longtemps en vacances sans même prévenir ses administrés tandis que la situation socio-économique du pays est tellement précaire ? D'autant plus qu'avant de ne se rendre en France, Paul Biya avait passé trois semaines de repos dans son village natal à Mvoleka…

 

Toujours est-il que le président camerounais n'a pas donné signe de vie depuis près de deux semaines et que personne ne sait où il se trouve vraiment.

 

Une situation qui fait dire au journaliste du Messager que Paul Biya "a peut être oublié de rentrer dans son pays, où l’attendent non seulement un peuple (dont la grande majorité croupit dans une misère quotidienne qui n’a pas de nom), mais aussi du travail à travers de nombreux dossiers importants qui engagent la vie de la nation."

 

No comment…

On vous recommande

A propos de l'auteur kirikoo

1 réaction à “Les Camerounais ont égaré leur président depuis le 14 juillet”

  1. on l'a retrouvé au BRESIL : le président camerounais Paul Biya se rend à Brasilia le mercredi 4 août pour rencontrer le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

Répondre à G.MAHE Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.