/>

Interdiction des corridas : quand la sensiblerie fait la loi

Rédigé par myriamb le 31 juillet 2010.

 

En France et en Espagne, les anti corridas gagnent du terrain. Pire, la stupidité abyssale de ces amis des bêtes et leur morale hypocrite font désormais la loi. Prochaine étape, l'intediction de la chasse et de la pêche à la ligne ?

 

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas initié à l'art tauromachique et à l'univers des corridas. Je ne me lancerai donc pas dans un plaidoyer pour la défense de cette tradition du sud-ouest.

 

Mais les interdictions qui s'accumulent nous renvoient à un type de société asceptisée et uniformisée proprement révoltant. Détournons les yeux pour ne pas voir ce sang qui coule, la mort qui approche, et plus généralement les horreurs de ce monde ! Quelle tartufferie !

 

Que les amoureux de la nature et des animaux utilisent leur énergie à défendre des causes utiles plutôt que d'empêcher des vaches d'être tuées (c'est pour ça qu'on les élève, non ?). Il y a du boulot pour les bonnes volontés préocuppées à protéger les éco-systèmes et assurer l'équilibre entre les espèces (que l'Homme a la facheuse tendance de détruire).

 

Faire pleurer dans les chaumières en jouant sur la corde pourtant usée de la sensiblerie, c'est complètement stupide. Les anti-corridas dénoncent la "cruauté" de cet exercice. Qu'ils aillent faire un tour dans un abbatoir pour avoir un aperçu de ce qu'est la cruauté animale.

 

Qu'ils aillent plutôt voir du côté des bidonvilles d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique latine pour sentir dans leur chair ce que la cruauté de la vie veut réellement dire. Tous ces écologistes à la manque mettent sur le même plan dignité animale et humaine. C'est proprement scandaleux !

 

Tout ce qui compte pour eux, c'est de ne pas assister à la mise à mort. Pouvoir détourner les yeux et ne voir ni le sang ni les drames. La vie est pourtant cruelle. On peut tant qu'on le veut masquer cette évidence, elle n'en sera pas moins vraie. Qu'on foute un peu la paix aux catalans de France et d'espagne qui aiment à se retrouver et à transcender dans une arène la tragédie de l'existence.

 

La bétise de certains écologistes est sans borne. Ce n'est pas nouveau. Mais que les politiques les suivent aveuglément à la moindre polémique qu'ils lancent, voilà une évolution inquiétante et dangereuse de notre société.

 

Le suivisme de nos dirigeants face à la frénésie d'interdiction (corridas, nucléaire, OGM, voitures, chasse,…) des bobos-écolos est tout simplement édifiante. Le gouvernement a manifestement plus de mal à interdire à une bande de caïds de prendre le contrôle de Grenoble…

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. de Maupeou dit :

    Ces personnes doivent être sûrement végétariennes. Du moins, cela convergerait avec leur attitude. Hypocrisie quand tu nous tiens… Bientôt nous ne marcherons plus, de peur d'écraser un insecte. Hé oui ! Pourquoi s'en faire pour les taureaux plus que pour les fourmis… c'est de la discrimination animal ! Pfff…tous des racistes. ^^

  2. jo benchetrit dit :

    Maupeau: sous prétexte que je risque d'ecraser qq en voiture, ai-je le droit de torturer et tuer mes voisins?

    moi, je ne mange aucun produit animal.

    Quant à cet "article", il est si stupide que n'importe qui le lisant ne saurait qu'hesiter entre nausée, compassion et indignation.

    Parce que s'empêcher de réfléchir à ce point, c'est révoltant.

    Ce qui est certain, c'est que la corrida rend bêtes ceux qui la défendent et c'est bien normal vu que tout être doué de raison ne peut qu'en avoir horreur.!

  3. Leodgardi dit :

    Je suis d'accord que l'on interdit de plus en plus de choses au nom d'une sacro-sainte moralité, mais la corrida, je reste farouchement contre.

    Je mange de la viande et je ne suis pas un pro de la défense des animaux, ni meême écolo, mais ce qu'on fait en corrida, ça me dégoute.

    S'il était aussi facile de résourdre le pb des bidonville, de la guerre dans le monde et des épidémies que d'arrêter la corrida, notre monde ne s'en porterais que mieux. Mais ce n'est pas si facile que ça déjà pour la tauromachie, alors le reste !

    Je trouve que l'auteur de l'article prend un parti-pris que je désapprouve complètement.

  4. chlo dit :

    Qui a écrit cet article, on y trouve que de la bêtise, un manque total de sensibilité, de compassion, d'empathie, d'humanité …. Les politiciens ne suivent pas un groupe minoritaire écolo. 80 % des français seraient pour une loi visant à interdire la corrida, et pourtant toujours rien…

  5. @ Maupeou 31 juillet 2010

    "Ces personnes doivent être sûrement végétariennes. Du moins, cela convergerait avec leur attitude. Hypocrisie quand tu nous tiens"

    mais en quoi être végétarien pour ne pas être complice de l'horreur est hypocrite? ce se peut il que votre cervelle soit à ce point dégradée que vous ne sachiez plus le sens de mots si simples? nous sommes pour beaucoup contre la tyrannie des hommes, donc végétaliens et vegan. c' est notre cohérence et notre courage, notre fierté. et notre superiorité. Là, je suis franche? je vous conseille un cours pour apprendre votre vocabulaire.

  6. de Maupeou dit :

    L'hypocrisie résulte dans le fait que les végétariens refusent l'ordre des choses, c'est à dire l'ordre naturel alors que celui-ci est intrinsèque à la nature de l'Homme. L'Homme mange l'animal. Ne pas l'accepter, ou le refuser, c'est se refuser soi-même.

    Si vous êtes contre la souffrance animal, alors vous êtes contre le meurtre animal. La souffrance étant corrélative à la mort non naturelle. Si vous vous opposez à la souffrance des animaux, vous vous opposez aussi à leur mise à mort (mort non naturelle), et si vous vous opposez à leur mise à mort, vous ne les manger donc pas, ce qui fait de vous (désolé de vous l'apprendre) un végétarien (je vous invite vous-même à consulter la définition dans le dictionnaire). Sinon, vous êtes incohérent avec votre propre "philosophie".

    Enfin, ce que vous appelez "tyrannie", mon cher, n'est rien d'autre que l'ordre de la nature où toute chose y a sa place, de l'Homme à l'insecte.

    Je vous remercie de vous soucier de mon esprit qui se porte, je vous rassure, très bien !

Laisser un commentaire sur chlo