Déchéance de nationalité : la grossière erreur de Sarkozy

 

Voilà un problème pris par le plus mauvais bout. Le diagnostic de Nicolas Sarkozy sur l'insécurité en France est facile et terriblement mauvais. Ce n'est pas en créant des citoyens de deuxième classe que l'on va régler les problèmes criants de sécurité en France.

 

Pour une fois la gauche, et le PS en tête ont totalement raison. Nicolas Sarkozy (et c'est assez rare pour être noté) n'a pas été à la hauteur de sa fonction et du rôle fédérateur qui lui incombe.

 

Sombre politique politcienne ou conviction profonde, les mots du président de la République, qui a souhaité que certains délinquants d'origine étrangère soient déchus de leur nationalité, vont à contre-sens de ce dont le pays a besoin.

 

La France fait certes face à un problème métaphysique de redéfinition de son identité avec plusieurs millions de citoyens issus d'autres pays et cultures (ce qui contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire est une première dans l'histoire de notre pays). C'est un bouleversement que le discours anti-raciste officiel empêche de commenter.

 

Néanmoins, nous devons, en tant que Nation, réfléchir à ce problème sereinement mais en profondeur, sans nous borner aux diktats de la morale universaliste. Mais que l'on soit Français depuis six mois ou depuis deux mille ans, quelque soit notre culture d'origine ou notre couleur de peau, notre appartenance à la collectivité nationale est irrévocable. Tel est me semble-t-il le sens de notre pacte social.

 

Pourquoi Nicolas Sarkozu va soudainement à l'encontre de cette règle ? Par tactique politicienne, vous diront les médias. Franchement, on peut l'espérer. Parce que sinon nous sommes tous mal barrés.

 

Premiers visés évidemment, les Arabes qui foutent le bordel en banlieue et mettent des burquas à leurs femmes. Mais après ces premières victimes, les Africains peut être, puis les Corses, les Bretons, les savoyards… La liste des révoqués potentiels pourrait être longue.

 

Où va-t-on arrêter cette vaste machine à connerie ? Au quatre quartiers de noblesse (ou de francité) ? Quelle part de sang gaulois devrons-nous exhiber pour ne pas risquer de perdre notre nationalité à la première incartade ?

 

Il vaudrait mieux finalement que nos compatriote, maghrébins ou pas, se prennent de bons vieux coups de bottins dans la face à leur première garde à vue. Ca pousse à réfléchir et à respecter la loi sans remettre en question leur appartenance à une communauté nationale dans laquelle ils se sentent déjà mal à l'aise.

 

On a connu Nicolas Sarkozy plus inspiré. Il y aurait pourtant tant à dire et surtout à faire pour améliorer la situation sécuritaire en France. S'assurer que des caïds ne contrôlent pas des villes entières par exemple…

 

Mais peut être le président pense-t-il que les femmes des émeutiers portent la burqua ou qu'ils sont nés sur un autre continent ? Qu'il n'ait pas de doutes, toutes les racailles qui foutent le bordel en France sont nées en France… Comment va-t-il les déchoir de la seule nationalité qu'ils possèdent ?

 

Et pourquoi pas déchoir Guy Georges, Michel Fourniret ou Patrice Allègre de leur nationalité ? Leurs actes sont incomparablement plus graves que ceux de tous les caïds de banlieue réunis…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

5 réactions à “Déchéance de nationalité : la grossière erreur de Sarkozy”

  1. Est-ce que les personnes d'origine hongroise sont concernés par ce projet ? ou bien uniquement les arabes et les blacks (martiniquais, guadeloupéens etc. non concernés ?)

  2. Le comportement de la gauche qui soutient et défend systématiquement les voyous venus trouver en France trouver une terre d'asile et d'exercice est une ignominie qui devrait être poursuivie devant les tribunaux pour complicité morale. Quant à Badinter, il ferait meiux de se la fermer car il ne peut être question dans un état qui se veut de droit pour les voyous de se prévaloir de la loi alors qu'ils la bafouent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.