/>

Rachida Dati, atout charme de Sarko contre l’insécurité ?

Rédigé par didoulefou (24actu) le 11 août 2010.

 

Et si Rachida Dati prenait la tête de la nouvelle politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy ? Toutes les disgraces ont une fin et l'ancienne Garde des Sceaux a le profil et la poigne pour mettre en oeuvre les mesures qui font cruellement défaut à notre pays.

 

Rachida Dati est-elle enfin dégrisée ? La très prometteuse ministre de la Justice s'était perdue dans les lumières parisiennes. Si comme le laisse entendre son interview au Figaro, le vertige l'a quitté, elle pourrait représenter une solution plus que crédible pour incarner la nouvelle ligne sécuritaire du président de la République à l'occasion du remaniement d'octobre.

 

Son entretien au Figaro avait tous les ingrédients d'un come back politique réussi. La députée européenne demandait de la "nuance" à la majorité tout en prônant la fermeté qui a toujours été sa marque de fabrique à la Justice. Histoire de rappeler surtout au président et aux Français qu'elle est toujours dans le jeu…

 

Bien sur, à l'heure actuelle, Nicolas Sarkozy n'imagine sans doute pas un retour en grâce de son ancienne chouchou. Il compte certainement encore moins lui confier les clés de l'Intérieur dès cet automne. Et pourtant…

 

Rachida Dati a une expérience de la gestion d'un grand ministère. Autoritaire ? Capricieuse ? Une traversée du désert fait prendre pas mal de plomb dans la tête et il y a fort à parier que la Dati new look sera autrement plus sobre.

 

Plus important, Rachida Dati est depuis le début sur la même ligne idéologique que Nicolas Sarkozy (et 80% des Français). Sa vision de l'insécurité est à la fois sans concession pour les voyous et sans ambiguité quant aux valeurs de la République.

 

Rachida Dati, française issue de l'immigration maghrébine, fera enfin et surtout passer le message de Sarko avec plus de tact que Brice Hortefeux. La politique est également symbole et Dati à l'Intérieur prouvera par l'exemple que la guerre contre l'insécurité n'est pas une guerre identitaire ou de religion.

 

Il s'agit juste de rendre l'air respirable en France et de ne pas laisser caïds et racailles faire la loi dans notre pays.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. tchampa dit :

    Si (enfin) le durcissement et les méthodes expéditives doivent être faites pour endiguer la prolifération de zone de non droit, cela ne peut être que bénéfique à tous.

    Mais il ne faut pas oublier et perdre de vue que certains cols blancs créent aussi leur zone de non droit.

    Eux sont plus difficile à combattre, et il semblerait mais l'avenir nous le dira que ces gens là ne sont pas forcément "combattues", et c'est dommage.

    Car la probité et de respect pour les valeurs de la République et de la Loi doit être appliqué par tous.

    Les caïds, trafiquants et mafieux ne peuvent pas être les seuls dans la ligne de mire des élus chargés du respect du Droit et de la Loi il faut qu'ils fassent aussi l'effort de mettre les cols blancs véreux à l'index en les sanctionnant lourdement !

  2. loulou dit :

    bling bling Rachida Dati, députée européenne UMP disant : "Je n'ai jamais cherché à attirer l'attention des médias…. ben voyons

    elle aime trop les limousines et coutera cher à la république non non !

    on en veut pas !!!!

Laisser un commentaire