/>

“Sarkozy voyou” : le coup de pub puant de Marianne

Rédigé par lateigne (24actu) le 12 août 2010.

 

En qualifiant cette semaine Nicolas Sarkozy de "voyou de la république", l'hebdomadaire Marianne a réussi son coup : faire du bruit et vendre du papier ! Est-ce pour autant acceptable en ces temps électriques que de comparer le président de la République aux caïds de Grenoble ou de Villiers-le-Bel ?

 

La stratégie marketing de Marianne est cousue de fil blanc. Depuis 2007, elle n'a pas changé. Surfer sur l'aura médiatique de Nicolas Sarkozy pour le dézinguer… et se faire de la pub. Jusqu'à comparer le chef de l'Etat avec les délinquants à qui il a déclaré la "guerre" !

 

On peut ne pas apprécier cette expression et la posture volontariste de Sarko, mais personne ne peut ignorer la situation sécuritaire de notre pays, notamment le fait que des caïds (en banlieue et ailleurs) polluent la vie de millions de Français. Par peur du spectre du FN, les politiques et les médias ont nié cette situation pendant trente ans.

 

Nicolas Sarkozy, avec un décalage regrettable entre promesses de campagne et action, a décidé de s'atteler à ce problème. Que ce ne soit pas du goût de Jean-François Kahn et de 90% des journalistes français, c'est tout à fait leur droit.

 

Et ils sont légitimes pour dénoncer à longueur de journaux la politique sécuritaire du gouvernement. Même si leur unanimisme est en décalage total avec toutes les enquêtes d'opinion qui démontrent le besoin profond et largement partagé de réponses concrètes et fermes face à l'insécurité.

 

Mais là où Marianne sort de son rôle, c'est en choisissant d'inverser les responsabilités et en faisant de Nicolas Sarkozy l'élément déclencheur de l'insécurité en France. Ce ne sont ni ses déclarations, ni ses mesures qui ont engendré la situation hallucinante de nos banlieues.

 

Ce n'est pas Sarko qui fait flamber des voitures ou qui met des quartiers entiers à feu et à sang quand la police fait quelque chose qui ne plait pas aux bandes de sauvageons acculturés et décérébrés qui tiennent les murs des barres HLM.

 

Que Nicolas Sarkozy joue de la corde sécuritaire pour reprendre la main, il n'y a aucun doute. Mais il le fait parce que les Français attendent cela de lui et suite à des événements gravissimes (émeutes à Grenoble, gendarmerie prise d'assaut, tirs sur des policiers,…).

 

C'est d'ailleurs pour mener cette politique que les électeurs l'ont élu en 2007. Et c'est parce que, préférant fricoter avec des reliques usées de la gauche caviar, il ne mettait pas en place son programme sécuritaire que les Français se sont détournés de Sarko.

 

Marianne a donc parfaitement réussi son coup de pub. Un coup de pub puant qui ne mérite sans doute pas le brouhaha politico-médiatique qu'il cause. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat ou exiger une confession signée par Jean-François Kahn. Juste un mauvais choix éditorial, doublé d'un coup de génie marketing : ou l'insolvable paradoxe de la presse payante…

 

Coup de chapeau tout de même à cet hebdomadaire nécessaire qui réussit une fois de plus à dire des bêtises moins bêtement que ses petits camarades médiatiques. En évitant notamment de sombrer dans l'usée (et usante) comparaison avec le régime de Vichy.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Kurt dit :

    Faut appeler un chat un chat, quant ont est de la France d'en bas qu'on vend de la drogue et qu'on joue sur la peur des gens on est un voyous. Quant on est président de la république qu'on remet constamment en cause la constitution française et qu'on joue sur la peur des gens on est aussi un voyou….

  2. @kurt dit :

    Et tous les Français qui ont voté pour Sarko sont donc aussi des voyous…CQFD

    Ne parlons pas de la gauche qui brandit des promesses idéologiques de démago alors qu'elle sait pertinemment que ces dernières sont inapplicables… = Voyou

    Et Ségo qui avoue, sans honte, après sa défaite de 2007, que le programme électoral qu'elle présentait aux Français n'était pas viable et qu'elle le savait parfaitement = Voyou

    Et Mitterrand et toutes ses affaires de magouilles politico-financières, qui a joué sur toutes les cases de l'échiquier politique, qui a flirté avec le régime de Vichy, puis ensuite avec la Résistance, qui a trompé le peuple = Voyou

    Et Dufoix avec son sang contaminé, "responsable mais pas coupable", pas du tout gênée quand le plus gros scandale de santé publique est classé "sans suite" par une justice décadente et corrompue = Voyou

    Et Aubry, pauvre et dangereuse irresponsable, qui promet l'eldorado avec ses 35h payées 39h = Voyou

    On continue ?

  3. Kurt dit :

    Il ne faut pas se résigner à voter pour un voyou en France, quelques soient sont parti. Par ailleurs il faut juger ceux qui passent à l'acte pas les démagogues. Pour ça c'est au français de juger. Quant à ceux qui ont voté pour luis si ils ne sont pas tous des voyous ils en sont au moins complices. Sinon vous avez trouvé quoi sur F. Bayrou ?

Laisser un commentaire