/>

Honteux : flics roués de coups, condamnation symbolique !

Rédigé par lateigne (24actu) le 14 août 2010.

 

Trois agents de police de la BAC, dont une femme, ont été roués de coups lundi à Perpignan. Pris à partie par les habitants d'un "quartier" au terme d'un incident anodin, ils ont été battus par la foule : trois semaines d'arrêt de travail et une policière avec un nez cassé !

 

Si l'incident en lui-même est totalement scandaleux, la condamnation de trois "jeunes" à des peines n'excédant pas un mois de prison ferme est une insulte supplémentaire faite aux forces de l'ordre.

 

On peut se demander tout d'abord pourquoi un évènement d'une telle gravité, survenu lundi, n'a été couvert par les médias que vendredi ! Les circonstances de cette agression hallucinantes font froid dans le dos.

 

Trois agents de la BAC sont envoyés pour une intervention sur le lieu d'un cambriolage. Sur le chemin, leur véhicule est bloqué par la voiture d'une jeune femme. Non seulement la jeune femme refuse de déplacer son véhicule, mais elle se met à hurler.

 

Aussitôt un attroupement se constitue et la foule s'en prend aux trois policiers en plein exercice de leurs fonctions. Les policiers sont roués de coups sans aucune raison et sont suffisament gravement blessés pour justifier de 21 jours d'arrêt de travail.

 

Comble du scandale, jugés en comparution immédiate, trois personnes (dont l'automobiliste à l'origine de l'incident) qui ont été identifiées comme ayant frappé les policiers, ne sont condamnés qu'à des peines n'excédant pas un mois de prison ferme. Toutes quitteront le tribunal libre !

 

A force de ne pas vouloir faire le jeu de Sarko et de dénoncer le tout sécuritaire, les médias en viennent à ne pas traiter un sujet aussi important et aussi grave. Combien de temps la France pourra se permettre de laisser les forces de l'ordre se faire violenter sans réagir ?

 

Après les émeutes de Grenoble, la prise d'assaut à la hache d'un poste de gendarmerie, des policiers qui se font tirer dessus, sans parler du clip appelant à "tirer sur les keufs", l'été a tout de même été chargé côté insécurité.

 

Messieurs les journalistes, ce n'est tout de même pas Nicolas Sarkozy qui invente les problèmes d'insécurité en France ! Arrêtons de nous voiler les yeux… Tolérance zéro contre les voyous… et peines aggravées pour ceux qui s'en prennent aux flics !

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Shirly Vivian dit :

    Hello.This article was extremely remarkable, especially since I was browsing for thoughts on this subject last Friday.

  2. I do not even know how I ended up here, but I thought this post was great. I do not know who you are but certainly you're going to a famous blogger if you aren't already 😉 Cheers!

  3. GERSELINDE dit :

    La justice n'existe désormais que dans le dictionnaire en France. Elle a été ravalée au rang d'une lamentable pantalonnade par une caste d'intouchables anti forces de l'ordre et probablement francophobe. C'est à vomir.

  4. jan-jan dit :

    Un principe de base : ne jamais faire d’un cas spécifique une généralité…

Laisser un commentaire