Nettoyer la racaille au karcher ça marche, le PSG l’a fait !

Rédigé par lateigne (24actu) le 15 août 2010.

 

Comme quoi un peu de volonté politique change tout ! Fatigués de la violence réccurrente de ses "supporters", la direction du PSG a dégagé des travées du Parc des princes toutes les racailles qui polluaient l'ambiance depuis des années. Un exemple à suivre par Sarko s'il veut enfin passer des paroles aux actes !

 

Paris est un peu moins tragique qu'à l'acoutumée en ce début de saison. Pas seulement pour le fauteuil de leader que l'équipe de la capitale occupe à l'issue de la première journée de championnat, mais parce que l'air est enfin devenu respirable porte d'Auteuil.

 

Il a fallu le temps, mais les dirigeants du PSG, Robin Leproux le président en tête, ont enfin compris qu'il ne sert à rien de discuter et transiger avec des voyous qui n'ont pour seul plaisir que de semer la panique et d'engendrer le plus de dégats possibles.

 

Les racailles, qu'il s'agisse des petits fachos d'un camp ou des caïds de banlieue de l'autre, n'ont rien à faire dans un stade. C'est sans ménagement et au karcher qu'on s'en débarrasse comme d'une mauvaise herbe.

 

Bien sur, le Parc des Princes sonnait un peu creux samedi soir, enfin débarrassé de ses groupes de supporters qui s'entretuaient ! Toujours est-il que le PSG a gagné avec la manière contre Saint-Etienne. Comme quoi une ambiance moins pesante et moins remplie de haine sembl propice au beau football ?

 

On a surtout pu voir que les forces de l'ordre ont enfin joué le jeu et qu'elles n'ont pas fait dans la dentelle face aux ultras attroupés autour du Parc pour s'adonner à leur passe-temps favori : casser ! Pas moins de 249 interdictions de stade ont été décrétées suite à ces débordements.

 

Si les instances du foot et le gouvernement avaient fait preuve depuis le début de la même fermeté, la situation n'aurait jamais dégénéré jusqu'aux extrémités de la saison passée. Le parallèle est d'ailleurs troublant entre dérives du foot et évolution de la société.

 

Les mêmes sauvageons détruisant gratuitement et motivés par le seul goût de foutre le bordel et de pourir la vie des autres. La même absence de réaction pendant des années en laissant la situation se dégrader progressivement. Espérons que les temps soient réellement au changement !

 

Z7JP2RAGTG9E

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. AnthoBB dit :

    Quel article pitoyable. J'espère que c'est ironique de bout en bout 🙂

  2. alma75 dit :

    article grotesque, merci bcp pour cette bonne tranche de rigolade !!! Même si vous êtes au journalisme ce que didier barbelivien est à la chanson, ne changez rien et continuez à nous faire rire. Merci encore.

  3. Jacky Jack dit :

    Enlève ton masque robin, on t'a reconnu…

  4. OkOué dit :

    Un bon article. Aussi bon que ceux du début des années 40…

  5. Lebecq dit :

    un scandal d'écrire de telle connerie !

    en titre de comparaison un salarié se ferai viré pour une bétise de cette taille dans son entreprise !

    ici le journaliste n'aurai rien pour ces énormités !

    A croire qu'on la obligé à écrire ce torchon ?

    les médias ne représentent en rien le peuple, contrairement aux ex tribunes parisiennes continué à nous faire rire mais il y a toujours un retour de baton ! a bon ententeur

  6. duduche dit :

    désinformation, partial, manipulation, bienvenue dans la presse d'aujourd'hui.

  7. duduche dit :

    désinformation, partialité, manipulation, bienvenue dans la presse d'aujourd'hui.

  8. vanintrod dit :

    mais d'ou il sort ce site de merde???

    Comment on peut ecrire ce genre de torchon et ce regarder dans la glace en ce disant avoir bien merité son salaire… °_°

    Ces cons feraient passer les journaleux de l'equipe pour des saints…

  9. BRIK dit :

    désolé je n'ai pas pu lire jusqu'au bout cet article pitoyable… non seulement l'article mais le site en lui même est une farce!!

    vous appeler site d'actualité est risible!

  10. ncr100keus dit :

    media direction gouvernement allé tous vous faire enculéééé!!!!

  11. mesy dit :

    franchement c'est du grand n'importe quoi "entre les petits fachos et les caids de banlieu" encore un con qui a jamais mis les pieds au parc….je comprends meme pas que ca puisse etre publié…pauvre con c'est son cerveau qui a besoin d un coup de karcher…

Laisser un commentaire