/>

USA : Agents secrets lourdement armés positionnés dans le Sahel

Rédigé par Notre équipe le 16 août 2010.

Le New-York Times vient de révéler dans sa dernière livraison la volonté américaine d’élargir ses opérations en Afrique du nord et dans le sahel. Aprés surveillance des activités des groupes terroristes activant dans la région, à savoir le GSPC, et qui a fait du Sahara son sanctuaire pour fuir les coups assenés par les services de sécurité et l’armée algérienne.

 

Dans un dossier spécial publié, hier, sous le titre «  le secret de l’offensive contre les terroristes sur les deux continents », le quotidien New-yorkais a indiqué que le renforcement de l’activité du renseignement s’inscrit dans le cadre de la guerre menée par les USA contre l’organisation « Al Qaida » et ses alliés dans différentes régions du monde. Le but étant d’annihiler ce fléau ou  de réduire tout au moins les risques encourus pour l’oncle Sam.

 

D’après ce dossier réalisé par trois journalistes en l’occurrence Scott Shane, Mark Mazzetti et Robert F. Worth, cette nouvelle opération a été déclenchée par les forces américaines le 25 mai dernier par un raid aérien tenu secret  dans le désert yéménite. Ce raid a causé la mort d’un haut responsable local qui essayait, d’après les officiels yéménites, de faire déposer les armes à  un groupe terroriste. Selon cette publication, l’administration Obama mènerait actuellement une guerre secrète contre El Qaïda et ses alliés.

 

Une offensive qui concerne douze pays à travers le monde. Sans être explicitement cités, ces pays pourraient se situer dans le Sahara à l’image de l’Algérie ou encore le Pakistan. Il y a, semble-t-il, également des pays de l’ancien bloc soviétique minés actuellement par des guerres ethniques et religieuses. Pour mener ces opérations l’armée américaine s’est dotée, d’après le  New-York Times, d’équipements technologiques ultrasophistiqués et d’équipes de commandos spécialisés. De même qu’elle a eu à recruter des compétences  en matière d’espionnage et de collecte de l’information sur le terrorisme.

 

La coopération avec l’Europe n’est pas en reste. Elle s’est manifestée notamment au cours de l’opération conjointe Franco- Mauritanienne à l’effet de libérer un otage français retenu dans le sahel. Cette opération se conclura par un fiasco retentissant et par l’assassinat de l’otage français.  Le journal a indiqué que la maison blanche a donné son  feu vert à la CIA à l’effet d’utiliser les drones et d’effectuer des raids d’aviation secrets au Pakistan et en Somalie. Il ressort du dossier du «New- York Times»  la  mise en œuvre, dans le plus grand secret, d’une nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme. Les actions U.S menées secrètement au Yémen semblent faire partie de son contenu opérationnel.

 

En partenariat avec Echorouck

Laisser un commentaire