Insécurité : les médias de gauche se convertissent au catholicisme

Rédigé par maximus (24actu) le 24 août 2010.

 

Le retour en grâce du catholicisme et du pape (pourtant honni) dans les médias français depuis deux jours est un effet secondaire surprenant de l'anti-sarkozysme primaire qui anime les journalistes.

 

Le pape Benoît XVI est devenu une icône pour Libération, Le Monde et autre Mediapart, depuis qu'il a appelé de façon allusive le gouvernement français à faire preuve de retenue dans ses expulsions de Roms. Ces mêmes journaux qui éreintent depuis des années le catholicisme ont du jour au lendemain reconnu l'importance spirituelle et morale de la papauté.

 

La presse aurait-elle été aussi bienveillante et unanime si le pape s'en était pris au Pacs ou à l'adoption par des couples homosexuels ? Le catholicisme n'est-il tendance que lorsque ses valeurs vont dans le sens de l'idéologie dominante de la caste politico-médiatique de gauche ?

 

Le pape est évidemment dans son rôle lorsqu'il s'exprime sur les questions de fraternité et de dignité humaine. Tous les catholiques de France doivent entendre son message et intégrer son appel à la compassion.

 

Mais si les rédacteurs de Libé connaissaient un peu mieux à la fois leur catéchisme et la Constitution française, ils sauraient que l'Église fait le distinguo entre Cité des Hommes et Cité de Dieu, et que notre République est laïque depuis belle lurette.

 

La séparation de l'Église et de l'Etat n'est pas à sens unique. On ne peut pas dire d'un côté aux curés et à tous ces "sales cathos" de ne pas ingérer leur foi dans les affaires publiques, et le faire en toute hypocrisie quand il s'agit de faire perdre la face à un adversaire politique…

 

Fût-il le diable Nicolas Sarkozy en personne… catholique sincère du reste à la différence sans doute de l'immense majorité des rédacteurs opportunistes de ces derniers jours.

Laisser un commentaire