Hervé Morin et le Nouveau Centre : que pèsent-t-ils vraiment ?

Hervé Morin bouge beaucoup en ce moment. On dit même que c'est ce qui caractérise les hommes politiques qui se sentent en danger : ou on se fait tout petit, ou on s'imagine très grand.

Cette semaine, c'est la rentrée pour le Nouveau Centre avec les universités d'été. Mais tout le monde est en droit de s'interroger sur ce que pèse vraiment leur leader officiel, le ministre de la Défense.

Un récent sondage TNS Sofres / Logica le créditait de 1 à 2 % des intentions de vote si la présidentielle devait se tenir aujourd'hui. En interne, les rivaux ne lui manquent pas : Lagarde, Arthuis entre autres. Un peu plus loin, Jean-Louis Borloo pourrait être la vague qui le submergerait. Un peu à gauche, il y a Bayrou aussi, son ancien pote. Et au-dessus de la meute, il y a le plus méchant loup : Nicolas Sarkozy. C'est lui qui l'a fait exister, c'est aussi lui qui pourrait souffler sur la bougie.

Ce week-end, à la Grande Motte, il va essayer de devenir le chef de quelque chose. Du Nouveau Centre pour lequel il peine à donner une existence concrète : peu d'idées propres identifiables par le grand public, peu d'élus au final (même s'il en a arraché pas mal à l'UMP suite à certains accords électoraux).

Mais comment être vraiment différent d'une majorité à laquelle, s'il n'appartient plus ou de plus loin, il n'est probablement plus ? Et ca se vit comment de faire moins qu'Arlette Laguiller, moins, même, que Schivardi aux dernières élections présidentielles, d'après les sondages ?

Et pourtant, avec les catholiques qui n'aiment plus Sarkozy, avec les libéraux qui pestent contre Bercy, avec le bouclier fiscal, avec les Roms, avec l'Europe… la zone chaude des chrétiens démocrates qui constituaient jadis un immense centre politique est orpheline. A priori, Hervé Morin n'est pas leur père.

On vous recommande

A propos de l'auteur myriamb

1 réaction à “Hervé Morin et le Nouveau Centre : que pèsent-t-ils vraiment ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.