/>

Ségolène Royal : « Unis nous sommes, unis nous resterons »

Rédigé par Quentin Laurent le 28 août 2010.

Salle comble pour l’ouverture de l’université d’été du Parti Socialiste à La Rochelle. Le rendez-vous estival des socialistes a été lancé cet après-midi, sous les applaudissements des des militants venus assister à l’annuelle réunion de famille.

 


Les socialistes veulent afficher leur unité, incarner une opposition soudée pour faire face à la politique de Nicolas Sarkozy. Un rendez-vous sous l’égide du rassemblement et de la réconciliation, souhaitant mettre fin au lancinant bal des egos. Ségolène Royal et Martine Aubry se sont affichées côte à côte. Avec le sourire, s’il vous plait.

 


Sécurité sans complexe

La présidente de la région Poitou Charente a largement fustigé « la mauvaise besogne du président », en appelant à « un République du respect. » Après un rappel de l’action menée dans sa région, en termes d’emploi et en faveur d’une croissance verte, elle a longuement exhorté la gauche à ne pas redouter le thème de la sécurité. « Nous devons aborder la question sans complexe » a-t-elle renchéri. Sur la question de la délinquance des jeunes, elle s’est dit refuser la culpabilisation à outrance des parents et leur mise en cause pénale, favorisant au contraire la mise en place d’internats spécialisés. Elle a également réitéré sa proposition de campagne de 2007 quant à la présence des militaires dans les écoles.

 

Un rassemblement très largement marqué par une critique acerbe de l’action politique menée par le gouvernement actuel, « un clan qui utilise l’Etat à des fins personnelles. »

 

« La peur resserre et l’espérance dilate » a conclu Royal, sous les acclamations enthousiastes. A un an des primaires socialistes, elle s’affirme donc toujours comme une cliente sérieuse, en rappelant tout de même à l’auditoire que « c’est unis que nous gagnerons. »

 

Quentin Laurent, sur place, à La Rochelle
 

Déjà une remarque sur cet article

  1. cpastoutcamais dit :

    Etonnant comme la méthode Coué a encore de beaux jours devant elle. "Unis nous sommes, unis nous resterons", traduisez… "Unis nous ne sommes pas mais affichons l'unité, ça ne mange pas de pain".

    "Rassemblement et de la réconciliation" ? Entre Ségolène qui se voit bien repartir en 2012, Martine qui se dit que SG, c'est un bon tramplin, DSK qui est attendu et les ex-petits-jeunes du parti qui veulent se faire une place au soleil, on est loin du rassemblement réel et de la réconciliation franche…

    Sécurité sans complexe ? Retour aux internats militaires (si les militaires étaient faits pour être des gardes-d'enfants, ça se saurait.

    Elle n'a JAMAIS en 2007 prévu de militaires dans les écoles mais la mise en place d'internats spécialisés tenus par des militaires !

    Rappelons qu'en 2007 elle prônait la mise sous tutelle des allocations familiales tout comme Sarkozy qui propose de les suspendre et de les rétrocéder quand ça va mieux !

    « Un clan qui utilise l’Etat à des fins personnelles ? » Bon alors il va falloir penser à faire des écoutes téléphoniques au bon plaisir du Président comme à l'époque où elle était Ministre d'un certain François Mitterrand…

Laisser un commentaire