/>

Sarkozy en quête d’un projet contre les racailles et les bandes

Rédigé par maximus (24actu) le 30 août 2010.

 

Si l'offensive estivale de Nicolas Sarkozy contre la délinquance est plus qu'un "coup" politique, elle ne pourra se limiter à des expulsions de clandestins Roms. Au-delà des annonces faites au 20 heures, le gouvernement doit mettre en place une véritable stratégie globale pour endiguer la délinquance et notamment la micro-délinquance gratuite des bandes.

 

Dans leur suivisme habituel, les médias font un faux procès à Nicolas Sarkozy. Expulser des clandestins, dont on sait que le taux de délinquants (en particulier des cambrioleurs) est largement au-dessus de la moyenne nationale, relève du bon sens (même si pour les élites médiatiques, cela s'appelle de l'amalgame).

 

Mais le problème de la délinquance et de l'insécurité en France ne sera pas résolu par des évacuations de camps illégaux. Outre les délinquances traditionnelles, notre pays connaît depuis de nombreuses années une forme spécifique de violence : celle des bandes de jeunes voyous qui sèment le désordre par plaisir. Et tant que nous ne ferons rien, ils continueront à pourrir la vie de millions de citoyens !

 

De la jeune fille qui se fait insulter dans la rue à l'adolescent poignardé pour un regard qui dérange en passant par la dizaine de petites frappes en survet' qui harcèlent un passant, une micro-délinquance gratuite est apparue depuis de nombreuses années en France sans que personne ne s'en soucie.

 

Ce phénomène, né en banlieue avec ces "bandes" de racailles décérebrées qui n'aiment rien tant que "foutre la merde" et "casser", a aujourd'hui largement métastasé et pourri la vie de toutes  les grandes villes de France. Souvent en effet le fait de Français d'origine étrangère, maghrébins en premier lieu : c'est peut être de "l'amalgame", mais c'est un fait constaté par tout le monde.

 

Une délinquance de groupe qui est mal prise en considération par la justice. Que faire contre une bande de caïds qui terrorisent un wagon de train ou un Mc Do ? Comment punir des adolescents (souvent mineurs) qui crachent au visage d'une jeune fille qui n'a pas répondu à leurs avances ?

 

A force de faire de ces "jeunes" des victimes de la société, la gauche caviar et les médias ont contribué à légitimer ces sauvageons… Et pourtant… La meilleure réponse politique à ce problème gravissime n'a pas été donné par un Sarkozy activiste mais brouillon et sans aucune vision d'ensemble, mais par Ségolène Royal.

 

A moins d'accepter que la police n'use des méthodes des voyous et intimide physiquement ces racailles qui le mériteraient pourtant, le projet de la présidente du Poitou d'instaurer des centres fermés pour jeunes délinquants sous contrôle de l'armée, est assez séduisante. S'il est des choses dont ces sauvageons ont besoin, c'est bien de structures et de discipline.

 

Pourquoi Nicolas Sarkozy ne tenterait pas le pari pour une fois d'une ouverture intelligente ? Piquer les meilleures idées de gauche (en même temps il n'y en a pas beaucoup par les temps qui courent) et leur laisser leurs arrivistes pourris prêts à retourner leur veste à la moindre élection !

Laisser un commentaire