Woerth/lapidation : quand la presse tire à balle réelle

Les médias français se sont lancés depuis deux mois dans une véritable chasse à l'homme. Le but inavoué de la manoeuvre : s'offrir le scalp ministériel d'Eric Woerth. Les rumeurs et les ragots s'accumulent, la mise à mort est proche.

 

Depuis le début du mois de juillet, pas une semaine sans son lot de révélations "explosives" sur Eric Woerth. Si Mediapart mène la danse et tente avec un acharnement surprenant de faire tomber le ministre, toute la presse s'est mise au diapason.

 

Que reproche-t-on exactement à Eric Woerth ? Que sa femme ait travaillé pour la première fortune de France ? C'est le seul élément tangible du dossier et il n'est pas nouveau. Pour le reste, il ne s'agit que d'une construction intellectuelle fondée sur des rumeurs, des coïncidences, voire sur les élucubrations d'une vieille dame sénile ou les accusations contradictoires d'une comptable évincée.

 

Oui mais voilà, la machine médiatique s'est ébranlée et la tête d'Eric Woerth est sur le billot. Il n'y a rien à faire contre la justice de la presse française. Les journalistes sont des juges bien sévères (quand il ne s'agit pas de leurs amis pédophiles bien sûr) qui n'ont de comptes à rendre à personne.

 

Eric Woerth a été déclaré coupable avant même qu'il ne puisse se défendre. Avant qu'on ait des éléments sérieux pour le mettre en cause. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a rien à faire contre le goût du sang. Et même si les accusations les plus graves de Mediapart se sont dégonflées comme un ballon de baudruche, la bête à broyer médiatique en veut toujours plus.

 

Plus de démagogie et de populisme. Plus carrières brisées et d'honneurs humiliés. Plus de papier vendu surtout… Et c'est bien le plus triste.

On vous recommande

A propos de l'auteur maximus (24actu)

3 réactions à “Woerth/lapidation : quand la presse tire à balle réelle”

  1. Les journalistes protègent "leurs amis pédophiles" ?

    Alors balancez !

    "Nomme ceux que tu accuse" lance la convention à Robespierre, "des noms, des noms" scande le conseil des anciens à Bonaparte le 19 Brumaire.

    Alors, à vous la parole…

  2. Definitely believe that which you said. Your favorite reason appeared to be on the web the simplest thing to be aware of. I say to you, I certainly get annoyed while people consider worries that they just don't know about. You managed to hit the nail upon the top and defined out the whole thing without having side effect , people could take a signal. Will probably be back to get more. Thanks

  3. There are some attention-grabbing points in time on this article but I don’t know if I see all of them heart to heart. There may be some validity however I will take hold opinion until I look into it further. Good article , thanks and we want extra! Added to FeedBurner as properly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.