/>

Pourquoi garder François Fillon premier ministre arrange gauche et droite ?

Rédigé par Notre équipe le 05 septembre 2010.

Claude Guéant vient d'annoncer par voie de presse qu'un changement de Premier Ministre n'était pas encore décidé.

 


Quelles sont les options possibles ?

 

 


1) que Michèle Alliot Marie devienne Premier Ministre
Ca souderait le vieil électorat RPR, mais ce n'est pas le bon coup à faire pour faire croire à une quelconque ouverture d'esprit ou à un renouvellement des équipes et des idées ! Michèle Alliot Marie est l'une des rares personnes, avec Jean-Louis Borloo, a être ministre sans discontinuer depuis…8 ans ! Depuis 2002, sous Jacques Chirac.

 


2) que Jean-Louis Borloo devienne Premier Ministre
C'est un poids lourd de l'UMP, à la tête du Parti radical, mais il s'est un peu tenu éloigné de l'activité politique brulante ces derniers mois, ce qui l'a épargné de se faire entacher des dernières sales affaires (Woerth par exemple) ou de s'associer à la politique sécuritaire de Sarkozy, décriée par un certain électorat (Les Roms). Seul souci : ce manque de prise de risque lui est aussi reproché ! Monsieur a surtout sommeillé au MEDAD…

 

 


3) Et si Fillon partait, où irait-il ?
S'occuper de la reconquête de Paris… mais c'est trop tôt. S'occuper de l'UMP ? Ca ferait plaisir à tout le monde rue de la Boétie.

 

 


4) Et que faire de Xavier Bertrand alors ?
Le sortir par le haut, si jamais il devait quitter l'UMP, en le nommant au gouvernement. Il n'a, selon toutes les analyses, pas l'étoffe pour devenir premier ministre.

 

 


5) Le cas Copé
Deux ou trois rumeurs : on le verrait bien prendre l'UMP pour refaire de l'UMP une ville créatrice d'idées, tant la mobilisation interne s'est épuisée ces derniers temps sous les présidences Bertrand et Devedjian avant. L'avantage : il ne pourrait plus dire du mal du gouvernement. L'inconvénient : ca le remet sur le devant de la scène.

 

 


6) Et si Fillon restait premier ministre ?

 


Pour la gauche, Fillon ne fait pas trop de bruit médiatique et ne joue pas le fusible qu'il aurait pu jouer pour protéger Sarkozy. En gros, Fillon à Matignon, ca veut surtout dire "personne d'autre à Matignon", donc pas de nouveau fusible, et ils pourraient continuer à attaquer sans relâche le Président, sans avoir à s'attaquer au Premier Ministre.

 


Pour la droite, François Fillon est très apprécié, très consensuel selon les courants internes de l'UMP (libéraux, étatiste, etc…). Quel intérêt de changer un homme qui gagne ? D'ailleurs, hier soir, François Bayrou disait même sur le plateau de Ruquier que François Fillon ne le "dérangeait pas".

 


Autre idée : et si François Fillon restait Premier Ministre et prenait l'UMP ? Que le Premier Ministre soit le chef du parti majoritaire, c'est presque devenu anormal en France, mais c'est ce qui se fait dans toutes les grandes démocraties du monde ! Et ca permettrait de sortir Bertrand sans faire rentrer Copé….
 

 

Affaire à suivre !

 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. loulou dit :

    Ce "brave" Fillon représentatif d'une droite traditionnelle et encéstrale politiquement correct ( tout le contraire du président ce qui semble arranger tous le monde ) ne résistera sans doute pas au prochain remaniement , Sarkozy aura besoin d'user un autre "pseudo" premier ministre pour tenir jusqu'en 2012

  2. oneagain dit :

    Je considère que notre actuel premier ministre est un homme de grande qualité un fidèle de notre courageux président au pire de la crise sur les retraites il est resté imperturbable inflexible devant les outrages et les aberrations de la gauche il a tenu bon malgré de médiocre manipulation de la gauche et parfois même de son propre camp cette gauche qui n'a jamais su rénover la France en réduisant la dette de la nation mais en l'augmentant la gauche qui invite tous la misère du monde à venir en France se faire soigner aux frais du contribuable français la gauche qui invite toutes les misères du monde à venir en France pour passer l'hiver au chaud dans les refuges où ils sont nourris et logés aux frais du contribuable aussi la politique de la gauche et de ruiner la France par de nouvelles dépenses et de nouveaux fonctionnaires

Laisser un commentaire