/>

Impôts locaux : les collectivités de gauche forcent la note

Rédigé par lateigne (24actu) le 06 septembre 2010.

 

Qu'est-ce que ça donne la gauche au pouvoir ? Des hausses d'impôts encore et toujours… Tandis que l'Etat dégraisse le mammouth de la fonction publique, les collectivités locales, massivement contrôlées par la gauche, recrutent à tour de bras et font flamber les impôts locaux.

 

Depuis Martine Aubry, ses 35 heures et ses emplois-aidés (financés par nos impôts), la France n'est plus gouvernée par la gauche. A la différence de la majorité des collectivités locales. Et le parallèle est édifiant.

 

Le gouvernement s'attaque au déficit, combat le fléau de l'assistanat et le corporatisme des fonctionnaires, tente enfin de faciliter l'esprit d'entreprise en allégeant le carcan légal. Pas assez courageusement sans doute, privilégiant les effets d'annonce aux réformes de fond,… mais le cap est bon… ou tout du moins pas à sens inverse de la marche du monde.

 

Fidèle à son idéologie du tout public, la gauche gère ses collectivités comme elle gérait naguère la France : en creusant les déficits et en faisant flamber les impôts. Pourquoi ? Pour financer sa "culture" élitiste ou des politiques publiques onéreuses et inefficaces. En recrutant à tour de bras surtout des fonctionnaires territoriaux dont les neuf dixièmes ne servent à rien.

 

Les contribuables parisiens, qui ont fait le choix de l'excellent couple Delanoë-Huchon (qui a su montrer son efficacité sur les questions de sécurité et de transport !) verront par exemple leurs impôts locaux augmenter de 8% ! Imaginez que le gouvernement nous fasse le même coup en 2012 !

 

Il est temps que la France apprenne à avoir des gouvernants économes des deniers publics. Les dépenses de l'impôt doivent se limiter au strict nécessaire… pour le reste faisons confiance aux citoyens et donnons leur les moyens de réaliser leurs projets.

Laisser un commentaire