/>

Cigarettes : les fumeurs, vache à lait de la République

Rédigé par notre équipe le 09 septembre 2010.

Dégraisser le mammouth de la fonction publique ? Infaisable ! Remettre au pas les racailles de banlieue ? Zéro solution ! En revanche quand il s'agit de faire son beurre sur le dos des fumeurs, le gouvernement n'hésite jamais. Le mois prochain, ce sera +6% pour vos cigarettes !

 

Chassés des lieux publics, "invités" en permanence à arrêter le tabac et combattus sans relâche, les fumeurs sont les pestiférés des temps modernes. Mais les parquer sur les trottoirs ne suffit pas, il faut aussi les faire payer ! Sans que personne n'y trouver rien à redire.

 

La dictature anti-tabac est tellement puissante que les tabagistes n'ont d'autre choix que de se taire et de passer à la caisse. Ce ne sont pas les syndicats et les partis de gauche qui organiseront une manif pour défendre leur pouvoir d'achat.

 

L'augmentation récurrente du prix des cigarettes est une injustice sans nom. De quel droit l'Etat augmente ses profits sur le tabac ? Injustice et hypocrisie de l'Etat, mais injustice aussi pour les fumeurs. Qu'ils soient RMIstes ou milliardaires, ils payent le même tribut pour financer la démagogie anti-tabac !

 

Quand on manque de courage politique, il est plus facile de taper sur ceux, comme les tabagistes, qui n'ont pas de voix. Au prix des augmentations successives, Roselyne Bachelot fait sa comm' à bon compte, mais des millions de français payent l'addition en silence.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Desirade dit :

    Vous voulez parler de la République du Costa Ricard ?

  2. Louis dit :

    Comment peut-on écrire des idioties pareilles? "De quel droit l'Etat augmente ses profits sur le tabac ?"

    Pour éviter de devoir payer des chimiothérapies. A titre indicatif, le traitement contre le cancer du poumon coute entre 20 et 27k euros annuel par patient.

    Soit l'équivalent de 5000 paquets de cigarettes. Par an. Alors arretez de nous prendre la tete avec les augmentations tout à fait justifiées de quelques dizaines de centimes par an, qui rapportent à l'état pour un fumeur d'un paquet par jour (365 par an) moins de 300 euros comparés au 20000 que coute une chimio.

Laisser un commentaire