/>

Bertrand Delanoë : Palme d’Or de la hausse des impôts locaux

Rédigé par myriamb le 13 septembre 2010.

Pour la seconde année consécutive, le Maire de Paris augmente les impôts dans notre ville. Avec +9,3% d’augmentation de la taxe d’habitation et +8,4% pour la taxe foncière, les parisiens paient très chère la politique de Bertrand Delanoë, pour ses projets qui n’apportent aucune amélioration à leur quotidien, ni ne redorent le blason de la Capitale. 

 

 

Les dépenses de fonctionnaires municipaux s’envolent, les services d’intérêt général, comme notamment le service minimum pour les écoles, n’est pas respecté et les choix de la Municipalité se dispersent dans une politique de la ville qui se cherche et qui n’aboutit pas. 

 

 

 

Tout comme en 2009, la Mairie de Paris n’a rien anticipé en matière d’administration des fonds publics. Son seul objectif est de promouvoir une action d’apparence, basée sur la communication et concentrée sur l’image même du Maire. 

 

 

Bertrand Delanoë qui prétend vouloir servir les parisiens en améliorant leur vie au sein de la cité, ne fait que l’aggraver en contraignant de plus en plus le quotidien. La gestion socialiste de la ville de Paris n’anticipe rien et certainement pas l’avenir des habitants. 

 

 

Rappelons que pendant ces dix dernières années, grâce à l’explosion des prix de l’immobilier dans la Capitale, la ville de Paris a pu se doter de mannes financières importantes permettant au Maire de réaliser ses projets les plus rocambolesques. En effet, ce sont les droits de mutation, les taxes et les  participations d’urbanisme qui ont offert à la Municipalité depuis le début de sa première mandature, un bol d’air et lui ont apporté une largesse dans le budget communal. En temps de vaches maigres comme depuis le second semestre 2008, n’aurait il pas fallu réduire les dépenses intempestives de la commune ? N’aurait il pas mieux valu concentrer nos efforts sur une bonne gestion du budget en répondant à la demande pressante des Parisiens ?

 

 

 

Aujourd’hui, Bertrand Delanoë démontre une fois encore son insuffisance en matière de gestion, la crise financière a eu des répercussions immédiate sur l’activité immobilière, qui a eu pour effet de réduire fortement la dote fiscale en faveur des caisses de la ville.

 

 

La seule réponse du maire de Paris est d’augmenter les impôts locaux et fonciers !!

 

 

Alors que d’autres grandes villes françaises, comme Amiens, Boulogne, Caen, Grenoble ou Lyon sont parvenues à une baisse de la taxe d’habitation et ce malgré la crise. Toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne !!

 

Il devient urgent à ce que les deniers publics, notre argent, soient gérés différemment au plan comptable mais aussi et surtout dans les choix politiques de la dépense. 

 

 

Les financements des grands projets du Maire ne doivent pas être supportés par les parisiens qui sont toujours à la demande pressante de réponses pragmatiques à leurs difficultés quotidiennes, comme trouver un logement, une place en crèche ou encore vivre dans une ville propre.  

 

 

Le groupe de l'opposition (UMPPA) au conseil de Paris l’a déjà dénoncé et nous devons aussi le répéter aux parisiennes et aux parisiens.

 

Alexandre Bouchy, Conseiller de quartier Bel Air Nord

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Vous pouvez retrouver toutes l'actualité de Paris et notamment du 12ème sur mon site.

  2. Zorro75 dit :

    propagande UMP grossière.

    avec des chiffres et infos bidons… quel festival!

    la vérité: on paie bien moins d'impôts locaux (taxe d'habitation et taxe foncière) à Paris qu'à Marseille, Nice, Bordeaux ou Lyon!

    Et la gauche n'avait pas du tout augmenté le taux de ces impôts de 2001 à 2008, chose UNIQUE en France pour des villes importantes!

  3. titiouaf dit :

    Ce n'est pas des "socialistes que nous voulons", ils sont aussi pourris qu'à droite et ces engraissés de fric font tout pour la ruine de la France (on les a déjà vus à l'oeuvre).

    Ce qu'il faut , c'est du Communisme comme en Chine : discipliné et expéditif !

    Tous les pleins de fric vous le diront !

    Restons dans la mesure : ce qu'il faut à la France , ce sont des "français" , des vrais , ceux qui en ont vraiment envie et ne viennent pas se faire gaver à coup de subventions qui ne vont pas dans la poche des français qui sont seulement là pour payer !

    Aujourd'hui , il est difficile de faire confiance à un homme politique , quel qu'il soit mais il faut vraiment être con pour voter "socialiste".

Laisser un commentaire