/>

“Désir d’avenir” deviendrait-elle “désir de revenir” ?

Rédigé par myriamb le 20 septembre 2010.

Ségolène Royal était sur France 2 pour défendre le point de vue du Parti Socialiste sur les retraites, alors que c’était Martine Aubry qui devait venir au début.


Et puis à la fête de la Fraternité dont elle n’était pas obligée d’en refaire une édition, mais qu’elle relança quand même, Ségolène Royal était entourée de tous ceux (sans exception) qui l’ont détestés en 2010 : Montebourg (“son problème, c’est son compagnon”), Fabius (“je préfère dire voici mon programme que mon programme, c’est Voici”), Bartelone (“on ne va pas perdre avec Royal, on va s’écraser”), Valls (“Ségolène Royal, la plus grande erreur du socialisme au 20ème siècle”) ou encore Mélenchon (qui a toujours été relativement gentil avec Ségolène, mais qui l’était tellement qu’il a quitté le Parti Socialiste) !!


Et puis Ségolène Royal s’est gauchisée et s’est montrée très présente.  Tout à commencé lors des tempêtes dans sa région : elle a pesté contre les zones noires. Facile de se mettre à côté de ceux dont l’Etat doit prendre la difficile décision de détruire leurs maisons. Et ca n’a plus arrêté depuis : les Roms, les retraites, la délinquance, l’affaire Bettencourt, la fête de la Fraternité…


Bref, un certain sentiment que Ségolène qui faisait le boulot pendant les vacances de Martine n’a pas été prévenue du retour de Martine rue de Solférino à la fin août !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Excellent read, I just passed this onto a colleague who was doing some research on that. And he just bought me lunch as I found it for him smile Thus let me rephrase that: Thank you for lunch!

  2. It’s laborious to search out educated people on this matter, however you sound like you know what you’re talking about! Thanks

Laisser un commentaire