Chine : une infidélité à 150 000 euros

Récemment, une histoire à la Cendrillon a vu un homme chinois d’origine modeste parvenir à épouser une jeune femme d’une famille aisée…. mais la belle famille a exigé des garanties !


Au début, l’histoire est féérique. Le jeune homme, Zhang, quitte sa région où la pauvreté règne pour aller tenter sa chance dans une grande ville du centre de la Chine, Wuhan. Il y rencontre Yang, et ils tombent éperdument amoureux l’un de l’autre.


Mais les parents de Yang, fonctionnaires prestigieux dans la région d’Anhui, juste à l’ouest de Shanghai, voient cette union d’un mauvais œil et s’opposent au mariage.


A force de persévérance, les amoureux finissent par convaincre la famille de leur sincérité mais pour être tout à fait surs, les futurs beaux parents fixent des conditions à l’union… qui figureront au contrat de mariage.


Zhang doit déménager dans la province natale de sa promise pour trouver un meilleur travail ou bien s’acquitter d’une compensations de 100 000 yuans, ce qui équivaut à 15 000 euros, soit une vraie fortune en Chine.


Pire, si le malheureux Zhang devait être pris sur le fait avec une maîtresse, cela lui couterait 1 000 000 de yuans, soit 150 000 euros, probablement de quoi dégonfler ses ardeurs !


Enfin, cerise sur le gâteau, selon son contrat, Zhang sera tenu de faire la cuisine et la vaisselle pour sa femme. Chose que l’on pourrait trouver normale après tout, mais qui doit sonner comme une humiliation de plus dans un pays où les femmes font encore souvent seules les taches ménagères.


Le fiancé a jusqu’au mois d’octobre, date du mariage, pour savoir si sa belle demoiselle en vaut vraiment la peine !

On vous recommande

A propos de l'auteur VLSZ

http://twitter.com/VL_SZ

2 réactions à “Chine : une infidélité à 150 000 euros”

  1. There are some interesting cut-off dates on this article however I don’t know if I see all of them middle to heart. There may be some validity however I will take hold opinion until I look into it further. Good article , thanks and we would like more! Added to FeedBurner as nicely

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.