Royal, Aubry : petit concours de démagogie

Après Ségolène Royal et le “système corrompu” de Nicolas Sarkozy, sa petite copine du PS, Martine Aubry, ne pouvait rien faire de moins que de trouver une pique aussi violente pour rivaliser et capter un peu d’attention de la part des médias. La dame des 35 heures a accusé samedi le sarkozysme d’avoir “abimé la République”. Rien de moins.


Pour rappel préliminaire, les deux dames qui se lancent aujourd’hui dans un concours de moral sont les mêmes qui, il y a quelques mois, s’invectivaient publiquement et qui se sont affrontées dans une élection interne qui ressemblait étrangement à ce qui se passait dans le Gabon d’Omar Bongo. En pire…


Mais passons outre les fraudes à la chaussette et autres tricheries électorales. A quoi servent ces attaques d’une rare violence contre le chef de l’Etat que multiplient les dirigeants socialistes ?


Pas à servir notre pays de toute évidence. Plutôt à s’accaparer pour Aubry et Royal le rôle de meilleure opposante en vue des présidentielles de 2012. Le gouvernement est actuellement empêtré dans un certain nombre “d’affaires” et le PS croit bon de pousser l’avance jusqu’à une dénonciation outrancière et démago d’un pseudo système Sarkozy.


Est-ce une posture que l’on attend d’un parti d’opposition qui a vocation à proposer une alternance politique dans deux ans ? Certainement pas. Pendant que Martine Aubry, Ségolène Royal et moult autres tapent sans discernement sur Nicolas Sarkozy, qui est de toute évidence pour eux l’alpha et l’oméga de la politique française, ils sont totalement inaudibles sur les sujets de société auxquels ils devraient apporter des réponses.


On sait tous que Martine Aubry est choquée du mode de gouvernement de Nicolas Sarkozy (en même temps, on imagine qu’elle n’avait pas voté pour lui en 2007…), mais qui connait les propositions du PS sur les retraites ? Qui sait si sur ce point comme sur beaucoup d’autres, il y a une ligne Aubry et une ligne Royal ? Ou leur petite guéguerre n’est-elle qu’une lutte de personnes ?


Le Parti socialiste, en se lançant dans des attaques personnelles au lieu de construire et de proposer aux Français un modèle contradictoire à celui présenté par le gouvernement, “abime la République” bien autrement que les Ray Ban ou la Rollex du président.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

2 réactions à “Royal, Aubry : petit concours de démagogie”

  1. hi!,I like your writing so much! share we communicate more about your post on AOL? I need an expert on this area to solve my problem. May be that's you! Looking forward to see you.

  2. Good web site! I really love how it is simple on my eyes and the data are well written. I'm wondering how I could be notified when a new post has been made. I've subscribed to your feed which must do the trick! Have a nice day!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.