Gitans : Sarkozy raciste ou tête de turc facile ?

La police anti-raciste a encore frappé. C’est au tour de Nicolas Sarkozy de faire les frais du politiquement correct. Son tort : avoir osé évoquer les problèmes de délinquance “de certains” gitans.


Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi l’organisation d’une réunion pour discuter des “problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les roms“. Une déclaration anodine qui a scandalisé la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et le vénérable journal Le Monde.


On pourrait pourtant penser que ce type de réunion est d’actualité compte tenu des scènes de guerre qui se sont déroulées à Saint-Aignan ce week-end. Un village saccagé et une gendarmerie prise d’assaut à la hache par des gitans en quête de vengeance ! Que faudrait-il de plus pour évoquer les problèmes d’ordre publique liés à cette communauté si particulière ?


Avant que l’on nous parle comme toujours d’amalgame et de généralisation, que l’on fasse pleurer dans les chaumières sur la situation sociale des “gens du voyage” (c’est en tout cas le nom que leur donnent les médias) et la responsabilité de l’état, force est de constater que l’attaque de dimanche n’est pas un fait isolé. Il existe en France un problème de délinquance spécifique à la communauté gitane : une forme de délinquance souvent caractérisée d’ailleurs par sa violence.


Mais si le président de la République révèle cette évidence au lendemain d’une attaque scandaleuse, les traditionnel ayatollahs de l’anti-racisme nous ressortent leurs anathèmes : “amalgame“, “stigmatisation”, “bouc-émissaires”,… avant que l’on nous dise que Nicolas Sarkozy fait le jeu de l’extrême-droite. Ça suffit. La seule chose qui fasse le jeu de l’extrême-droite, c’est de nier la réalité sous prétexte qu’elle n’est pas belle à voir.


La LDH s’inquiète de “l’impression (que donne selon eux Sarkozy) que tous les gens du voyage sont des criminels et des délinquants“. Qu’elle se rassure, personne et a fortiori pas le président, n’a dit que la communauté gitane dans son ensemble était délinquante.


Le président est toutefois à sa place quand il demande des explications après l’assaut de Saint-Aignan, et en tant que citoyens nous sommes tous en droit de nous poser des questions sur une forme de délinquance qui aboutit à un assaut contre une gendarmerie.


Pour plus d’info sur les spécificités du statut des “gens du voyage” et sur les “roms”, un assez bon article du Figaro.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

1 réaction à “Gitans : Sarkozy raciste ou tête de turc facile ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.