/>

La presse étrangère raille la grève, s’inquiète des violences

Rédigé par didoulefou (24actu) le 20 octobre 2010.

Les médias étrangers se moquent gentiment de la “douce hérésie (française) de la retraite à 60 ans”, mais se posent de nombreuses questions sur les violences qui émaillent le mouvement social.


Pour le New York Times, les Français sont des enfants gâtés dans un “monde globalisé où les Chinois ne connaissent pas la notion de retraite” et ne peuvent plus financer le poids de ces acquis sociaux.


“La seule solution pour préserver le système de protection sociale est de le réformer”, souligne le journal américain avant d’ajouter : “Allez la France, faites preuve de réalisme !”


Le quotidien anglais The Guardian ricane sur le paradoxe de la contestation alors que “selon un sondage récent, 65% des Français soutiennent l’allongement de la durée du travail”.


Le Financial Times est encore plus critique vis à vis des manifestants : “bien que sa popularité soit faible, (Nicolas Sarkozy) ne doit pas laisser la réforme dérailler par les contestations”.


“Demeurer ferme est crucial, tant pour les retraités français que pour la réputation politique” de Nicolas Sarkozy qui “est arrivé au pouvoir en promettant de moderniser la France”.


Les évènements récents, et notamment la journée de violences à Lyon, préoccupent toutefois les médias étrangers. La majorité des médias font d’ailleurs le parallèle avec les émeutes de 2005.


Pour le journal espagnol El Pais, “les syndicats tentent de faire plier Sarkozy au moyen d’un mardi de grève féroce”. Ce à quoi le New York Times répond qu’en “France, les syndicats sont prêts à l’affrontement”.

Déjà une remarque sur cet article

  1. Ulisse Leon Broglie dit :

    You don't read foreign press obviously, das ist wirklich Ihre Problem, sinon vous ne raconteriez pas de telles sottises, bula vinaka et hasta pronto

Laisser un commentaire