Bertrand Delanoë finance la CGT et achète la paix sociale ?

Le maire de Paris Bertrand Delanoë achète-il la paix sociale dans la capitale en arrosant les syndicalistes de la CGT ? Un financement occulte du syndicat qui couterait tout de même un million d’euros par an aux contribuables parisiens.


Selon un rapport de la Chambre régionale des comptes, la mairie de Paris verse des subventions illégales à la CGT à travers la rémunération de postes chargés officiellement d’aider ses agents dans leurs démarche auprès de la Sécu.


Bertrand Delanoë qui s’était fait un malin plaisir à dénoncer les emplois fictifs de la mairie de Paris à l’époque de Jacques Chirac va devoir nous expliquer pourquoi il dépense un million d’euros tous les ans pour le bon fonctionnement de la CGT.


La Chambre des comptes estime que la mairie de Paris paie en “heures mutuelles” l’équivalent d’une trentaine de “correspondants sociaux”. Petit problème : le paiement par une collectivité de ces “heures mutuelles” est illégal depuis 2007 ! Pire, la Chambre des comptes estime que ces “heures mutuelles” servent en réalité à camoufler des “heures syndicales” utilisées par la CGT.


Un scandale qui risque d’ébranler l’éléphant socialiste qui se présentait jusqu’alors en chevalier blanc de la mairie de Paris après les errements de gouvernance de ses prédécesseurs…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.