Molex : la société voyou qui méprise ses employés

La société américaine Molex, qui avait réalisé en 2009 un plan social particulièrement violent dans son usine française, a annoncé des bénéfices records… tout en refusant de payer le financement de son plan social. Des pratiques de voyous qui bénéficient des failles de la mondialisation pour jouir de l’impunité.


Voilà du grain à moudre pour les gauchistes de tout poil. L’attitude scandaleuse de Molex donne raison à tous les anti-capitalistes… Sauf qu’il ne s’agit pas de capitalisme ou de libéralisme, mais bel et bien d’une société hors-la-loi qui insulte la France et l’Europe depuis les Etats-Unis.


Qu’une société effectue un plan social alors qu’elle est bénéficiaire est toujours dérangeant même si les exigences de la compétitivité internationale peuvent pousser à de tels comportements.


Mais refuser de financer un plan social permettant notamment la reconversion des employés licenciés, tandis que l’on annonce des bénéfices de 75 millions de dollars, c’est tout simplement écœurant.


La réaction dynamique du ministre de l’Industrie Christian Estrosi est donc à saluer. Il a demandé à Renault et PSA, dont Molex est sous-traitant, d’interrompre immédiatement toute commande à l’égard de la société américaine.


Face aux entreprises voyous, il faut utiliser les moyens de pression dont on dispose. Les liens d’affaires de deux importantes sociétés françaises sont incontestablement à exploiter.

On vous recommande

A propos de l'auteur kirikoo

1 réaction à “Molex : la société voyou qui méprise ses employés”

  1. Il faut savoir que les employés ont refusé un plan social de 100 000euros par tête, en exigeant 120 000. Molex a comprit qu'on se moquait d'eux.

Répondre à Kae Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.