/>

Retraites : inaudible, le PS critique en ordre dispersé

Rédigé par lateigne (24actu) le 30 octobre 2010.

Bien malin qui pourra dire ce que feront les socialistes s’ils sont réélus en 2012. Si le PS a été incapable de proposer aux Français des solutions alternatives à la réforme des retraites du gouvernement, il y a une raison : ils ne sont d’accord sur rien.


Durée de cotisation. Retraite à 60 ans. Pénibilité. Le Parti socialiste n’a aucune position claire sur les principaux points de la réforme des retraites, ni même de vision du financement de notre système social… un mot qu’ils ont pourtant tout le temps à la bouche.


Martine Aubry cherche à rester la plus vague possible pour ne pas à avoir à renier trop de promesses si elle est élue en 2012. Benoît Hamon, porte-parole du parti, annonce que la gauche reviendra à la retraite à 60 ans… avant de se faire remettre en place publiquement par la Première secrétaire.


Plus récemment enfin, Manuel Valls, seul socialiste à peu près sérieux, a clarifié la situation en reconnaissant que le retour à la retraite à 60 ans n’était pas possible pour des raisons démographiques et que le parti socialiste ne reviendrait pas dessus… Un peu de bon sens dans un monde de brutes !


Ces couacs à répétition ont empêché le PS de profiter le moins du monde du mouvement de contestation contre la réforme. Pire, les socialistes ont été incapables de s’imposer comme force de contestation ET de proposition : ce qu’on attendrait pourtant d’un premier parti d’opposition qui ambitionne de conquérir le pouvoir.


En se reposant sur la sarkophobie ambiante, les socialistes jouent à un jeu dangereux. Pour impopulaire qu’il soit, les Français privilégieront un Sarkozy volontariste à un parti sans projet commun ni idées.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. mondon dit :

    Al'heure ou il fau envisager des mesures difficiles à prendre pour redresser les comptes de la nation rien d'étonnant que ke PS reste flou sur le sujet

  2. very good post, i certainly love this website, keep on it

Laisser un commentaire