Elections : la Côte d’Ivoire termine sa mue anti-française

Les décolonisations n’ont toujours pas été digérées dans les anciennes colonies françaises. La faute à la “françafrique” vous disent les Africains et les bonnes âmes de gauche du quartier latin. La faute surtout à la rapacité d’une classe politique africaine qui n’aura été que très rarement à la hauteur des évènements.


L’exemple ivoirien est édifiant du tas de ruines que constituent désormais les relations entre la France et l’Afrique francophone. Partout la haine et la suspicion. Les Français sont caricaturés aux quatre coins du continent comme de vulgaires pillards venus s’emparer des richesses de l’Afrique.


Comment pourrait-il en être autrement quand les médias français (que lisent malgré tout encore les élites africaines francophones) ressassent depuis des années les vicissitudes supposées de la France : qu’il s’agisse de la période coloniale ou actuelle.


Pour sanglant qu’il fut, le coup de sang de la rue ivoirienne (certes attisé par des politiciens cyniques) a finalement peut être été salutaire. Les Français à la porte et la Côte d’Ivoire aux Ivoiriens… Chacun pour soi et Dieu pour tous !


La France (ni quiconque d’ailleurs) ne pourra aider l’Afrique contre son gré. Les aides au développement dont on arrose le continent ne sont qu’un pansement sur une jambe de bois. Tout le monde sait dans quelles poches tombent les Euros de l’Europe et les dollars américains.


Plutôt que de faire de notre histoire commune une force, l’Afrique et les intellectuels français ont préféré insister depuis des décennies sur les stigmates indélébiles de la colonisation.


Il est l”heure d’en tirer comme les Ivoiriens les conséquences. Les autres anciennes colonies françaises doivent peut être suivre l’exemple ivoirien et chasser une fois pour toute les reliquats de la présence française de ses terres. Ce sera en tout cas mieux que de faire de la France l’excuse de tous les échecs et tous les renoncements.


Après dix années de guerres et de troubles civiles, la Côte d’Ivoire s’apprête à se désigner un nouveau chef. Tout laisse à penser que Laurent Gbagbo, l’homme du nettoyage anti-français sera réélu : son œuvre sera ainsi achevée et les liens entre la France et son ancienne protégée définitivement brisés.

On vous recommande

A propos de l'auteur maximus (24actu)

7 réactions à “Elections : la Côte d’Ivoire termine sa mue anti-française”

  1. Bonjour,

    Gbagbo réélu, je vous trouve bien rapide pour écrire cela aujourd'hui. Etant en Côte d'Ivoire en ce moment avec des échos venant des 3 principaux bords, je peux vous affirmer que c'est loin d'être fait.

  2. bravo pour cet article bien merdique qui n'apporte décidément rien

    Ce ramassis de conneries m'a donné envie de gerber

    Il n'y a aucune modération sur ce site ??? est ce que c'est çà l'information ???

    Honte à vous

  3. Plutôt que de pester sur ses voisins bien-pensants du quartier latin, l'auteur ferait mieux de sortir de son petit monde parisien et de se rendre dans le pays dont il nous parle. Les Ivoiriens ont bien d'autres préoccupations que leurs rapports avec la France. Désolé pour Monsieur le Parisien, cela fait des années déjà que ce problème n'est plus à l'ordre du jour.

  4. Bonjour Maximus,

    si vous voulez concilier l'Afrique avec la France, commencez par vous informer. Votre ramassis de préjugés n'y contribuera certainement pas.

  5. Vous êtes journaliste ? J'en doute ……

    La France soutien Gbagbo, et est venue l'aider lors des émeutes citées …

    Cela fait quand même 5 ans que ces élections auraient dues avoir lieu à la fin de son mandat de président

    Que se passerait-il si Sarkosy prolongeait par la force son mandat de 5 ans ?

    Je me joins à kéké pour vous couvrir de honte

  6. Une question simple que tout français persuadé de la mission civilisatrice de France devrait se poser: Quels sont les pays, régions ou villes où la France a laissé une trace positive dont il peut être fière ? Les américains ont la Corée, les anglais ont Hong-Kong. La France a peut être Haïti? la Cote d'ivoire?, le Vietnam? Le Liban? Le Gabon ? La colonisation française à toujours été une entreprise de pillage et d’assujettissement enrobée dans un paternalisme au accent trompeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.