/>

Les provocations de Silvio Berlusconi : Ruby sur l’ongle

Rédigé par notre équipe le 03 novembre 2010.

Silvio Berlusconi enchaîne les provocations et les dérapages à moitié contrôlés. Accusé depuis plusieurs jours d’avoir fait sortir de prison une jeune femme, le président du Conseil italien s’en est sorti par une pirouette… jugée homophobe par la presse de gauche.


“Il vaut mieux avoir la passion des belles femmes que d’être gay”, a déclaré Silvio Berlusconi lors de l’ouverture du salon de la moto de Milan. Une boutade pour se sortir de l’affaire Ruby qui a déclenché une nouvelle polémique sur l’homophobie de Berlusconi.


Ruby est le nom d’une jeune femme, invitée alors qu’elle était mineure aux fêtes organisées par Silvio Berlusconi, et qui arrêtée pour vol a été relâchée sur ordre du président du Conseil.


Berlusconi ne nie pas les faits et assure au contraire : “Vous verrez à la fin de l’enquête que cela n’aura été rien d’autre qu’un geste de solidarité que j’aurais eu honte de ne pas faire et que j’ai fait, que je fais toujours car c’est ma nature”, a-t-il expliqué à des journalistes pour justifier son intervention.


L’homme politique de 73 ans reconnaît également son attrait pour la gent féminine dans une formule qui crée la polémique en Italie. “Je travaille depuis toujours à un rythme infernal et s’il m’arrive de temps en temps de regarder les belles femmes… eh bien il vaut mieux avoir la passion des belles femmes qu’être gay”.


La presse de gauche se déchaîne depuis sur l’anachronisme d’une telle déclaration et l’homophobie de Berlusconi. Mais cette polémique de pacotille n’était-elle pas l’effet escompté par un Berlusconi qui a toujours un coup d’avance sur son opposition ?

Déjà une remarque sur cet article

  1. Toby Idrovo dit :

    Aw, this was a very nice post. In concept I want to put in writing like this additionally – taking time and actual effort to make an excellent article… but what can I say… I procrastinate alot and under no circumstances seem to get one thing done.

Laisser un commentaire