Trop ou pas assez : Sarkozy pris au piège du remaniement

Les péripéties de ce remaniement annoncé (trop) longtemps à l’avance commencent à fatiguer jusque dans les rangs de droite. Détourner l’attention au coeur du mouvement social, pourquoi pas ? Faire croire aux Français que la politique du gouvernement va changer après le remaniement, c’est une grave erreur.


En annonçant si tôt le remaniement ministériel, Nicolas Sarkozy a laissé se développer l’idée qu’il nous concoctait un tsunami politique et qu’il préparait une équipe toute neuve pour finir son mandat en trombe et préparer 2012.


Seulement les ministrables ayant la carrure de l’emploi ne se trouvent pas sous le sabot d’un cheval, et comme on est en train de le voir avec les tentatives désespérées de Borloo, un Premier ministe crédible est une denrée rare dont il paraît risqué de se séparer au milieu du guet.


Sarkozy est pris à son propre piège. Il doit surprendre et amener de la fraicheur dans l’équipe gouvernementale sous peine de décevoir les Français… et il ne peut pas se permettre de prendre trop de risques à deux ans d’une présidentielle.


Entre les ministres incompétents, gaffeurs ou à l’ego hypertrophié, et les transfuges de gauche dont l’électorat UMP ne veut pas entendre, cela fait beaucoup de départs potentiels… pour assez peu d’élus fiables.


Dans l’optique d’un maintien de François Fillon, on peut escompter les retours de poids-lourds comme Xavier Bertrand et Alain Juppé, susceptibles d’apporter quelques garanties à Nicolas Sarkozy.


Tout ça fera peut être un bon gouvernement, mais il manquera l’effet nouveauté et l’état de grace qui permettraient à Sarkozy de rebondir avant 2012. du mauvais effet d’un scoop mal préparé !

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

2 réactions à “Trop ou pas assez : Sarkozy pris au piège du remaniement”

  1. Imagineriez-vous un instant un Chef d'entreprise annoncer à ses Cadres ? : Dans 4 mois je modifie tout l'organigramme, certains partiront, certains resteront, certains seront frustrés et d'autres un peu moins frustrés. Mais en attendant continuez de faire votre boulot en souriant. Résultat : Les Cadres seraient totalement démotivés et l'entreprise, en 4 mois, connaîtraient des conflits humains destructeurs, des animosités et des vieilles haines resurgiraient, chacun essayant de "salir" un "concurrent". L'entreprise verrait son activité régresser, ses parts de marché et son image se dégrader de jour en jour…

    Et bien le locataire de l'Elysée a osé le faire pour la direction de la France !!! Comme disait feu Audiard " Les …, ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnait"

    Je ne mets pas le mot car l'élysée serait capable de me poursuivre !!!

  2. I like what you guys are up too. Such clever work and reporting! Keep up the superb works guys I have incorporated you guys to my blogroll. I think it'll improve the value of my site 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.