Primes/bleus : l’hypocrisie des footballeurs milliardaires

L’hypocrisie et l’appât du gain de nos footballeurs milliardaires n’ont pas de limite. Alors que se refermaient à peine les cicatrices d’un été de honte pour le foot français, L’Equipe annonce que les grévistes de Knysna comptaient toucher en douce les primes auxquelles ils avaient annoncé renoncer devant les caméras.


Les stars du ballon rond ont dans leur sac de sport des hordes de communicants qui avaient tenté d’éteindre l’incendie sud-africaine par une pirouette : les Bleus, conscients de leur attitude inacceptable, renonçaient aux primes de Coupe du monde. Patrice Evra, des trémolos dans la voie faisaient cette déclaration devant une foret de journalistes.


Trois mois plus tard, la situation a évolué. Loin des micros et des caméras, nos bleus millionaires ont changé leur fusil d’épaule et comptent bien gratter tout ce qu’ils peuvent de leur périple en Afrique du sud. Tant pis si le foot français est un champ de ruine. Tant pis si l’image de leur pays a pati de leur inconséquence.


Sitôt le scoop du revirement de situation sorti par L’Equipe, Alou Diarra, nouveau capitaine des Bleus, a l’outrecuidance d’essayer de nous refaire le coup : “On voulait faire une surprise”, dit-il sans sourciller avant de déclarer que si les joueurs de l’équipe de France n’ont pas renoncé à leurs primes, c’était pour les offrir à des associations.


De qui se moque-t-on ? Qui sont ces guignols qui humilient un pays entier avant d’aller gratter comme des fouines quelques milliers d’euros dans les poches d’une fédération au bord de l’implosion ?


Une chose est sure. L’entreprise de séduction et le pseudo renouveau des Bleus n’était qu’un coup marketing. Ces Bleus-là ne peuvent pas sauver leur âme, ils n’en ont pas. L’amour du jeu, la dignité du compétiteur ? Ces mots ne sont rien face à leur pasison de l’argent.

On vous recommande

A propos de l'auteur maximus (24actu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.