/>

Voleur et représentant syndical : interdit de licencier !

Rédigé par lateigne (24actu) le 12 novembre 2010.

Le patron d’une société normande est actuellement en grève de la fin après que l’inspection du travail lui ait interdit de licencier un employé, représentant syndical, mis en examen pour des vols de matériels d’entreprise à hauteur de 50.000 euros. Les 180 employés de l’entreprise ont pris fait et cause pour leur boss.


Une histoire qui résume tout ce qui ne fonctionne pas dans l’administration de notre pays et les avantages scandaleux dont bénéficient les représentants syndicaux, souvent pour se rouler les pouces… ou pour voler leur patron.


Jean-François Marteau, PDG de l’entreprise Charpente Gautier, dégouté par la décision de l’inspection du travail, a commencé une grève de la faim pour protester contre cette décision scandaleuse. D’autant plus scandaleuse que tous les autres représentants syndicaux de l’entreprise avaient approuvés la procédure de licenciement.


Les salariés de la société se sont rangés du côté de leur patron et sont partis en convoi de 70 voitures lancer une opération escargot à l’entrée de Rouen.


Une mobilisation qui semble porter ses fruits puisque l’inspection du travail a autorisé Jean-François Marteau à lancer une procédure de licenciement.

Déjà une remarque sur cet article

  1. I loved as much as you will receive carried out right here. The sketch is attractive, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get got an edginess over that you wish be delivering the following. unwell unquestionably come more formerly again since exactly the same nearly very often inside case you shield this increase.

Laisser un commentaire