/>

Eric Woerth : l’inéluctable sacrifice d’un condamné médiatique

Rédigé par lateigne (24actu) le 15 novembre 2010.

Comme escompté Éric Woerth a été débarqué du gouvernement à l’occasion du remaniement. Premier ministrable il y a moins de six mois, le père de la réforme des retraites paie le prix de la chasse à l’homme médiatique dont il a été victime autour de l’affaire Bettencourt.


La pression va retomber pour l’ancien ministre du Travail qui redevient un justiciable ordinaire et n’est plus une cible politique.


Eric Woerth est certes grandement responsable de la descente aux enfers de sa crédibilité politique. Sa seule et unique faute ne relève toutefois pas de la justice, mais du bon sens et de la moralité élémentaire.


Un bon sens qui aurait dû éviter que la femme du ministre du Budget (puis du Travail) soit employée par la première contribuable du pays pour gérer ses finances.


Plus qu’une faute de goût, cette situation (qui n’a rien d’illégale) dénote de la trop grande déconnexion de nos élites avec la réalité. Cela ressemble un peu à l’appartement de fonction fastuaire d’Hervé et Clara Gaymard sous une autre présidence.


En revanche, tout le spectacle qui s’en est suivi pendant des semaines relève d’une sordide manipulation politico-médiatique et la mise en cause du ministre s’arrête là : pas de quoi le salir et le traîner devant un tribunal !


Les journalistes et l’opposition connaissaient depuis plus de deux ans ce conflit d’intérêt larvé, mais ont décidé de sortir l’affaire à quelques semaines du débat sur les retraites pour affaiblir le gouvernement et parasiter un débat démocratique sur l’avenir du pays.


Les demi-révélations et les fausses informations qui se sont succédées quotidiennement avaient pour seul objet de le discréditer en vue du bras de fer à venir et faire entrer dans la tête des Français que le gouvernement était pourri et déliquescent…


Eric Woerth redevient donc un simple justiciable. Loin des feux de l’actualité et des enjeux politiques, on verra bien ce qu’il en ressortira et si le ministre traîné dans la boue ne sera pas blanchi par la justice. Cela s’est déjà vu par le passé.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. lotfi world dit :

    conflit d'interet tout cours inacceptable et puis c'est tout, pourquoi essayer de le cacher, ou utiliser le mot larve ?!!!!!!!

  2. Pierrot Gourmand dit :

    Viré pour cause de citation dans l'affaire Bettencourt, même pas mis en examen donc présumé innocent, alors qu'un vrai coupable et condamné fait lui son entrée à la Défense…

  3. […] ce pays, la compétence au profit de manœuvres politiciennes et d’intérêts médiatiques. Éric Woerth n’a pas été reconduit dans ses fonctions en raison d’une chasse à l’homme […]

  4. We're a group of volunteers and opening a new scheme in our community. Your site offered us with valuable information to work on. You have done an impressive job and our entire community will be grateful to you.