Immigration : Sarkozy, Merkel… et maintenant Cameron

Le Premier ministre britannique David Cameron estime que le niveau d’immigration au Royaume-Uni est devenu « inacceptable » et qu’il doit être réduit. Après des années d’angélisme, les gouvernants européens prennent enfin la mesure des enjeux de l’immigration massive de populations non européennes.


Nicolas Sarkozy n’est peut être pas le petit « nazillon » décrit par les médias de gauche. Les préoccupations immigrationnistes des Français ne sont peut être pas finalement qu’un racisme larvé, mais l’expression du bon sens face à un flux migratoire sans précédent.


Après la sortie remarquée d’Angela Merkel qui fustigeait le « multiculturalisme » et les utopies du vivre-ensemble social-démocrate, mais aussi dans notre pays le débat maladroit mais nécessaire de Nicolas Sarkozy sur l’identité nationale, la Perfide Albion se met  à l’heure d’une nouvelle donne européenne face à l’immigration.


David Cameron ne veut rien de moins que de réduire par deux l’afflux annuel d’immigrés dans son pays, qui se chiffre actuellement à 200.000 arrivées, et ne faire rentrer que les immigrés éduqués pouvant apporter un plus à la société britannique. Un concept qui ressemble à l’immigration choisie de Nicolas Sarkozy.


Pendant 20 ans, l’Europe a ouvert ses portes en grand aux malheureux du monde entier, sans même se donner la peine d’exiger des nouveaux entrants qu’ils se plient aux coutumes et règles des pays d’accueil.


Deux générations plus tard, on retrouve des enfants d’immigrés totalement paumés, qui n’en connaissent guère plus de leur pays d’origine que de leur pays de naissance. Un pays de naissance qu’ils haïssent souvent d’ailleurs.


L’immigration est un phénomène planétaire et universel. Mais jusqu’à présent, les immigrants apprenaient et se pliaient aux normes du pays où ils venaient chercher refuge et bâtir un avenir pour leurs enfants.


Les politiques social-démocrates (menées aussi bien par les politiques de droite que de gauche), n’ont pas permis l’assimilation des nouveaux immigrants et ont au contraire créé des monstres.


Des sauvageons désocialisés qui cassent pour le plaisir et agressent pour passer le temps. Qui détestent leur pays et errent en bande comme des bêtes…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

3 réactions à “Immigration : Sarkozy, Merkel… et maintenant Cameron”

  1. cela fait deja tres longtemps que cela est inacceptable ……. on se reveille maintenant hoooooooooo super !!!!!

  2. Prise de conscience collective en Europe … La ligne jaune est dépassée mais comment arrêter dignement le dérapage …? C'est peut être un peu tard …Mais il faut essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.