/>

Jean-Luc Mélenchon insulte et se ridiculise (encore une fois)

Rédigé par lili-du-bassin le 22 novembre 2010.

Jean-Luc Mélenchon, le nouveau porte-drapeau de l’extrême-gauche se fait un malin plaisir à être à la hauteur de sa caricature. Démago. Populiste. Agressif. Celui qui a pour modèle Georges Marchais aime aussi s’en prendre aux journalistes, comme il l’a fait lors de son congrès au Mans.


En mars dernier, Jean-Luc Mélenchon s’en était pris à un jeune étudiant en journalisme, le traitant de «petite cervelle» et de «refoulé de la petite bourgeoisie». Ces insultes, qui ne ridiculisent que celui qui les prononce, n’ont pas empêché le leader du Front de gauche de remettre le couvert.

Ce vendredi, Mélenchon s’en est pris à une journaliste de BFM. Très énervé, le leader d’extrême gauche, en visite au Mans, l’a interpellée violemment : «Posez des questions décentes, sur un ton respectueux… d’accord».

La question qui l’avait fâché était : «pourquoi la salle n’est pas pleine?». No comment…

Déjà 61 remarques sur cet article

  1. Alin dit :

    Arrêtez le délire de journaleux! Dites, vous avez déjà assisté à un échange un peu plus vif et sur un ton exaspéré, des fois, dans votre vie? Ou vous vous shootez au Valium et autres tranquillisants du matin au soir? Faut arrêter de rigoler des genoux.

  2. franck dit :

    Incroyable tous ces articles bidons sur Mélenchon. Il a envoyé balladé une journaliste et alors?

    Croyez-vous que ce que les français attendent comme réponse d'un politique c'est : "Et bien la salle n'est pas encore pleine parce que nous sommes vendredi et que les délégués ne sont pas tous arrivés parce que beaucoup d'entre eux sont des salariés donc ils arriveront ce soir ou demain matin."

    Ce serait sans doute vrai mais n'aurait aucun intérêt.

    LES FRANCAIS VEULENT DE L'ESPOIR, DES REPONSES A LA PRECARISATION CROISSANTE QUI LES MENACENT, AU CHOMAGE DES JEUNES, A LA DISPARITION DES SERVICES PUBLIC, QUE L'ON S'INTERESSE A LEUR VIE QUOI!!!

    Que les journalistes fassent leur travail et ils seront respectés!

  3. Alin dit :

    Je reviens encore avec deux précisions.

    1. Il n'était pas fâché par la question, mais par le fait que la petite dame sans cerveau lui a posé 4 (QUATRE) fois la même question et à laquelle il avait déjà répondu la première fois.

    2.. Il serait bon de donner le lien de la vidéo pour que les gens se fassent une idée de l'horrible, combien horrible, agression de Mélenchon envers la gentille journaliste :http://www.dailymotion.com/video/xfoyt0_melenchon-s-en-prend-a-une-journaliste_news

  4. fafoua dit :

    Lili-du-bassin avec ce genre d'article vous ridiculisez votre profession. Vous ne vous rendez pas compte à quel point le système médiatique est à bout de souffle, vous contribuez à l'asphyxier.

  5. EVITA dit :

    Bien sur que Mr Mélenchon dérange car il dit tout haut ce que pensent de plus en plus de Français et la calomnie va pleuvoir sur lui comme pluie de printemps !!! Mais on vous aime Mr Mélenchon !

    Et le manège de tous ces "palôts" qui se disent de gauche et font ensuite une politique de valets du grand capital ( PS en tête)ne nous échappe pas !

  6. mi dit :

    Monsieur Mélenchon n'a pas le temps de répondre aux questions idiotes, il méprise l'imbécilité et il a parfaitement raison.

    Ce genre d'article est vraiment superficiel, et vous ridiculise…Pas lui, il parle franc, et alors, il a le caractère vif, tant mieux, mare des mielleux, des béni-oui-oui, il faut vraiment que la politique change…

  7. maxx dit :

    MDR tout le politburo qui débarque pour protéger le "cher leader".

    Manque de bol pour eux les goulags sont fermés.

  8. Gilbert Duroux dit :

    Lili qui tortille du bassin n'a pas peur du ridicule. Je suis loin d'être pour Mélenchon, mais faut reconnaître que c'est le seul qui a fait de la question des médias une question politique. Contrairement à ce qui se raconte pour le dézinguer, il ne s'en prend pas AUX journalistes, mais avant tout aux vaches sacrées qui sont la honte de la profession. Tous ces éditocrates cumulards comme Chabot, Aphatie, Pujadas, Duhamel, qui n'ont jamais fait un reportage de leur vie.

    Non seulemement Mélenchon ne s'en prend pas AUX journalistes, mais c'est le premier à défendre les précaires de la profession. Mais ça, vous ne le rapportez, pas, Mme Lili qui tortille du bassin.

    Quand à l'échange avec la dinde qui ne cesse de lui demander "pourquoi la salle n'est pas pleine ?" sous prétexte qu'il lui faut trouver 4 angles différents, c'est d'un ridicule achevé d'en faire une tartine. Un congrès, c'est pas un concert de Johnny. Les délégués arrivent les uns après les autres de leur province et ne sont pas là pendant les 3 jours.

  9. Sergio dit :

    Ah ça c'est sûr quand Mr Mèlanchon vous recadre un peu,là ça fait des vagues mais quand celui qui nous gouverne se lâche avec son fameux" Casse-toi p'auve con" personne n'y trouve rien ou presque à redire……Posez-vous plûtot la question vous "la presse bien pensante" qui pratiquez la Désinformation au contraire de ce que vous prétendez faire,que ce genre d'attitude(la vôtre bien entendu) rappelle et ressemble étrangement à des pratiques utilisées en un temps pas si éloigné de nous qui s'appelait "La propagande"…..

  10. lemaire dit :

    bah c est encore une petite péteuse de rabat joie ,

    elle est payée pour narguer c est tout !!! on dirait même que c est un nouveau style

    qui va oser combattre le grand M2LENCHON

    ILS SONT TROP PETITS

    là vous etes dans le coure des grands les enfants !!!!

  11. Sébastien dit :

    La "journaliste" de Bfm se serait honorée à poser une question mieux informée: il ne s'agissait pas d'un meeting où on peut attendre une affluence qui permet de juger la résonance des propositions. Il s'agissait d'un Congrès national pendant lequel, sans surprise, sont venus environ 700 délégués des différents comités de tout le pays.

    La question était donc effectivement tout à fait ridicule et ridiculise la profession…

  12. mi dit :

    Ah voilà !!!… j'aime mieux, Allez debout les "Braves" Parlons franc, "haut et fort"…

  13. Gilbert Duroux dit :

    Journaliste anonyme, si vous voulez votre heure de gloire, allez narguer la bête en lui posant une question grotesque. S'il est dans un bon jour, il va vous remettre en place. Peut-être même qu'il vous dira, dans son langage fleuri, mais tellement poétique, de fermer votre claque-merde, ou quelque chose d'approchant.

    Si vous avez de la chance et que les caméras sont là, c'est la gloire assurée. À défaut, prévenez avant lili qui tortille du bassin, elle ne vous apportera pas la gloire mais consacrera à l'énorme scandale un de ces articulets fielleux dont elle a le secret, sur son micro-blog.

  14. julien dit :

    Mélenchon ne fait que déplorer la caractéristique principale des journalistes actuels : la médiocrité. On ne peut pas lui donner tort.

  15. jacques dit :

    Tout est déjà dit ,jamais un être sensé ne paiera pour se genre d'article.Il ne peut que servir à faire de la lèche au redac'chef pour que son cdd soit prolongé.

  16. Georges H dit :

    Cher(e) Lilli,

    L'élève journaliste avait demandé à Melenchon

    "que pensez vous de la réouverture des maisons closes ?".

    Comme vous me semblez plus proche de Sarko que de Guévara, je vous prie d'appeler votre ami Pujadas, afin que lors de la prochaine interview de notre leader maximo, il lui pose cette même question.

    Déjà que lorsqu'on lui demande ce qu'il pense du vol de portables de journalistes (les vrais, pas ceux qui posent des questions à la noix), il prend un air outré.

    Imaginez si un Pujadas ou un Apathie lui parle de la réouverture des lupanars !

    C'est un coup à se retrouver à Cayenne.

    Et là, pour le coup, on assisterait à une réouverture !

  17. Jake dit :

    Eh bien, là on on touche le grand journalisme de fond ! déjà pas brillant face à Mr sarkozy quand ce dernier raconte des aneries sur les Roms lors de son intervention de la semaine passé, mais là carrément grotesque de s'intéresser au nombre de sièges vides. Et le fond de la politique là-dedans, où est-il ? Plus jamais on ne parlera des idées et des programmes.

  18. camille dit :

    LILI DU BASSIN ne t'approche pas trop de la vase, ça glisse…

  19. SEBASTIEN dit :

    Bravo Jean-luc continuez à jeter ses journalistes minables qui posent les questions dans le sens du poil aux puissants et qui meprisent tous les autres.Journalistes de tous bords posez des questions relatives à tous ceux qui gagnent le SMIC et en dessous vous serz toujours consideres

    Merci

  20. Tartarin dit :

    Je tenais à réagir à votre article mais, visiblement tout est déjà dit !

    Mais je vais me permettre tout de même de vous donnez quelques conseils pour l'avenir de votre torche-cul. Cessez de penser que vos lecteurs adhèrent à vos conclusions sans esprit critique et sans s'informer des raisons précises qui motivent un grand homme républicain et démocrate (comme il se qualifie lui même) à sortir de ses gonds quand une journaliste peu enclin à parler des véritables sujets qui intéressent les lecteurs.

  21. Skyy69 dit :

    A lire les commentaires, ce serait plutôt votre journal qui se ridiculise encore une fois. Quant à votre sous titre "le journal qui parle d'actu autrement", il me fait sourire gentillement.

    Alors chère Lili du Bassin, sachez qu'aucun journaliste n'est indispensable "dixit el Presidente"…

    Viva la revolution !

  22. lili-du-bassin dit :

    Je vois que ce site d'information véritable est de plus en plus lu par les gauchistes, cela me fait plaisir. Maintenant même le comité central et le politik bureau viennent faire des commentaires. Ils vont finir par voter Sarkozy aux prochaines élections. De qui vous vous sentez le plus proches ? Staline, des régimes de Corée du nord ou de Chine ? A moins que se soient des adorateurs du sentier lumineux, de Pol Pot ou des Farcs ?

    Que des démocrates en somme.

  23. Skyy69 dit :

    Chère Lili du Bassin,

    Votre site est tout simplement lu par des citoyens agacés par la manière dont des journalistes ont décidés de traiter l'information, ou du moins sous quel angle, ils ont décidé de l’attaquer.

    Bien évidemment, il y a les journalistes de droite et de gauche et en lisant votre dernier post, on sait dès à présent ou vous vous situez. Mais c’est un droit…

    Au moins vous comprendrez à quel point il peut être agaçant de lire des propos comme les vôtres, qui ne reflètent ni la réalité des faits et qui la déforme de surcroît.

    Qu'espériez-vous en écrivant des âneries comme celles-ci, une décoration ?

    Votre article est à côté des clous, reconnaissez-le ! Votre lectorat souhaite et veux des informations fiables qui les informe.

    Voici quelques devoirs du journaliste (source : SNJ)

    Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont :

    1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître ;

    2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

    3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;

    4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;

    5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;

    6) rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;

    Pour ce dernier, il n’est pas encore trop tard…

    Pour ce qui est de voter Sarkozy aux prochaines élections, cela m’étonnerait très sincèrement que je revote pour lui.

    De qui je me sens le plus proche ? Certainement pas de vous et de vos confrères les laquais à la botte des puissants mais je me reconnais plus dans Jaurès, Chavez, Chomsky, Bricmont, Baillargeon et peut être même Naomi Klein… Et chez vos collègues journalistes plus dans Mermet, l’équipe de Médiapart et du Canard… Mais ils se font de moins en moins nombreux.

    Mais que pourrais-je pour vous et votre pauvre journal, qui n’avez encore rien compris à ce qui se passe dans ce pays. Une révolution citoyenne plutôt qu’une nouvelle crise économique que vos amis les puissants ont déclenché par négligence et cupidité et qui sera suivie d’un nouveau plan de rigueur et d’austérité comme celui qui touche aujourd’hui la Grèce et l’Irlande.

    Bien à vous,

  24. lili-du-bassin dit :

    Grande envolée lyrique de Skyy69, on dirait une dissertation tout y est, intro paragraphes, citations d'auteurs et tout sans oublier la conclusion. On fait la morale, c'est a se pisser dessus tellement c'est drôle.

    En tout cas les irlandais, grecs et espagnols doive se mordre les doigts d'avoir voté socialiste, ce qui les a amenés la ou ils en sont, la ou on serait si Ségolène Royal était passé. Merci Sarkozy de nous avoir sauvés malgré nous.

  25. Cicile dit :

    Ce n'est pas le tout de faire de belles phrases, avec de beaux mots, : il faut aussi que le contenu soit vrai !

    Quand on voit la façon dont le journaliste, Lili machin, se défend, on comprend tout de suite que son article est nul, sans intérêt, faux et que son seul but est de jouer le petit Zemmour…

    Mélenchon est surement le seul politique d'aujourd'hui a avoir un minimum de crédit…

  26. mi dit :

    Pas chère Lili du tout,

    Personnellement je suis tombée tout a fait par hasard sur votre serpillère, donc, je vous invite a plus de modération d'esprit concernant "vos lecteurs de Gauche"… Oui, elle se lève cette Gauche, et cela vous fait flipper a mort, vous avez raison de craindre…mais cela ne justifie pas la mauvaise fois, mère de la médiocrité, de la bêtise,et de tant d'autres peu glorieux adjectifs….

    Je ne vous salue pas…

    PS. suivez donc le conseil de cette chanteuse, Rika qqchose, elle disait que lorsque les idées étaient confuses, il fallait se mettre le cucul dans un bassin d'eau froide…

  27. Skyy69 dit :

    Je ne sais pas si la situation des grecs, irlandais et espagnols est drôle « à se pisser dessus », mais celle des français n'est pas meilleure et risque de s'assombrir plus encore si dès 2012, nous, les citoyens qui ne sommes pas à la botte de qui vous savez ne faisons pas quelque chose.

    Effectivement, reconnaissons-le la gauche libérale qui se dit gauche, n'est pas plus en cause que Sarkozy lui même. Mais vous les journalistes, vous qui nous avez fait croire qu'il pourrait tenir des promesses qu’il n’a jamais tenu au vu de sa servilité devant les marchés, la finance et les riches de France et de Navarre… Vous avez la responsabilité de ce qui se passera demain et Mélenchon me semble être à ce jour le seul capable de remettre un peu d’ordre dans tout ça.

  28. JC dit :

    Le rédacteur écrit "no comment", mais c'est bourré d'un jargon appréciatif (contraire au journalisme), et de mensonges. Pas mal, pour ce qui est censé être du journalisme !

    "se ridiculise", "malin plaisir", "caricature", "démago", "populiste" (ça veut dire quoi populiste?), "agressif".

    La journaliste lui avait en une demi-journée posé 4 fois la même question, pour avoir soit-disant des réponses sous un angle différent à chaque fois. Mélenchon y répond, 1, puis 2, puis 3 fois. Mais à la 4ème, JLM a bien compris le manège, et envoie paître la pseudo-journaliste, que vous devez représenter de la même façon, si j'en crois la qualité de votre article…

  29. Skyy69 dit :

    Chère Lili,

    Vous commencez à nous bassiner avec vos sornettes pro-sarkozystes et qui sont comme vos articles, creux et dénués d’intérêt tant pour le lecteur lambda que le gauchiste que je suis.

    Pourquoi ne vous en prenez-vous pas à votre cher Président qui se permet en direct, lors du 20 heures, devant la France entière, de dire à Pujadas, lui le servile, qu’il n’est pas irremplaçable ?

    Pour la présidence, nous nous en occuperons dès 2012, avec ou sans vous et nous espérons qu’un peu d’ordre soit mis aussi chez les journaleux du Figaro et du même acabit que votre serpillière.

    Pour ceux qui souhaite s’informer un peu sur la situation Grec, qui amuse tant notre chère journaliste, regardez plutôt l’arrêt sur image ou Mélenchon apprend ce qu’est le métier d’économiste à Touati… Vidéo intégrale :

    http://www.dailymotion.com/video/xd8n76_jl-melenc

    Cordialement,

  30. maxx dit :

    Waouw, tant de vague pour un petit article ! Bravo chère lili du nbassin.

    La seule page de commentaire des mélenchonneux en dit plus sur la dangerosité du personnage et de son parti que votre article lui même 🙂

    C'est très révélateur que de voir ces braves bêtes hurler pour défendre leur cher leader en essayant de faire passer son attitude très "zoologique" envers ses opposants pour la rébéllion d'un brave homme qui serais lke seul à avoir compris "le seul vrai peuple" français,

    alors qu'il y a quelques temps ils s'étaient déchainé pour un "casse toi pauvre con" pourtant bien mérité.

    Ils avaient même édité une affichette où on pouvait lire :

    "Casse toi pauvre con"

    Et c'est Sarkosy qui dit ça !

    Perso je pense que l'on devrait faire:

    "Votre tête est pourrie"

    Et c'est Mélenchon qui dit ça.

    Bon courage à vous, ne vous laissez surtout pas abattre par cette fange.

  31. lili-du-bassin dit :

    Pour lire mes autres articles cliquez sur mon pseudo en rouge en haut de l'article et la vérité vous apparaitra. Amen !

  32. Skyy69 dit :

    C'est très gentil de votre part, Lili, mais un seul nous suffit ! La vérité nous est déjà parvenue dans toute son horreur et le constat ne vous est pas favorable chère Lili !

    "Comme disait Voltaire, le laquais, en imitant les vices de ses maîtres, a l’impression de s’approprier leur puissance."

  33. lili-du-bassin dit :

    Continuez ca m'excite !!!!

  34. fafoua dit :

    Je ne lirais plus jamais un article de lili-du-bassin. Pour comprendre la pensée de droite je préfère Le Figaro. Ils ont davantage d'honnêteté intellectuelle.

  35. Papoulor dit :

    Je suis pantois ! Quel déferlement de haine, de mépris et de salmigondis fascisants ! J'espère que ce Mélenchon et ses copains "soviétistes" n'arriverons jamais au pouvoir, car chère Lili, vos propos vous méneront directement dans une cave sombre de la police politique. J'en viendrais presque à croire que je préférerais Ségo, c'est dire si ces cinglés font peur.

    A l'inverse, ça a un bon goût de nostalgie: ne me crois revenu à la grande époque de l'opposition avec l'URSS. Ce qui est rassurant, c'est de voir ce que c'est devenu.

    Dernière chose, au sujet de la comparaison avec Marchais: lui au moins, il nous faisait rire, et pas toujours involontairement !

  36. Jean dit :

    Elle était pas pleine la salle ? C'est vite dit !

    Après, c'était un Congrès pas un meeting !

    Un Congrès tu piges ? Tu sais la différence entre un Congrès et un meeting ?

  37. lili-du-bassin dit :

    Papoulor a raison de dire fascisants, car l'origine du fascisme et du nazisme vient du socialisme, les principaux collabos français de la 2ieme guerre mondiale sont issus du PS de l'époque (SFIO) ou même du parti communiste (voir mon article sur les fachos).

    Tous ces posts me font très plaisir, on atteint les sommets, c'est un bon départ pour une enquête sur le thème "le parti de gauche est il totalitaire ?" (ou bien est il toujours stalinien ?).

  38. Skyy69 dit :

    C'est pathétique ! A vous lire, vous ignorez complètement les problèmes de tant de français qui aujourd'hui souhaitent trouver une alternative à ce pays devenu de plus en plus injuste et inégalitaire, où les politiques ont perdu la base avec le peuple, où les marchés sont devenus rois.

    Ne voyez-vous pas à quel point les woerth, Lagarde, Sarkozy et Cie sont à côté des clous quand il parle de la France et du peuple qu'ils sont sensés représenter ?

    Peu importe le parti qui gouvernera demain, l'essentiel c'est qu'un véritable changement ait lieu et je puis vous assurez que ce ne sera ni Sarkozy, ni Strauss Kham qui ne gouvernera !

    Libre à vous de continuer votre propagande avec votre soi-disante actu autrement, bourrez-vous le crâne avec vos sornettes sans queues ni-têtes, si cela peut vous amusez. Mais soyez attentif à la mutation qui s'opère aujourd'hui, car demain plus rien ne sera parreil.

  39. mi dit :

    Sarkosy dérapage journaliste… demander a M. Google…

    Bien plus grave, et tentative d'étouffement en plus…

    Alors qu'est-ce qu'elle dit du bassin ?

  40. georges H dit :

    Ma lilli

    Que dites-vous quand Sarkozy traite -à Lisbonne – un journaliste de pédophile ?

    Que dites vous de son attitude vis à vis du président roumain (même endroit Lisbonne – voir dailymotion )?

    Compliment ? Injure ?

    A+

  41. georges H dit :

    A défaut d'être objectif, il faut être honnête et ne pas trahir l'histoire.

    Pour un Doriot ou un Déat, combien de communistes et de socialistes déportés, assassinés, internés ?

    Que je sache, Guy Moquet (qu'adore notre charismatique leader), Jacques Decour, pour ne parler que d'eux ne devinrent pas nazis mais plutôt assassinés par eux !

    Et Léon Blum ?

    Pour faire court – je te renvoie à wikipédia.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Camps_de_concentrati

    C'est MJ Chénier qui a dit :" Mentir est le talent de ceux qui n'en ont pas".

  42. lili-du-bassin dit :

    Est ce que ce journaliste a pu prouver qu'il n'est pas pédophile ? Non, alors il est peut être pédophile qui sait ? Et puis dans 3 jours on pourra dire le "journaliste pédophile" qui a interviewé Sarkozy. faut retourner à l'école, c'est une métaphore pour expliquer les démarches tordues et manipulations des affaires Bétancourt, la manière dont on y a greffé Eric Woerth et l'attentat Islamiste de Karrachi auquel on tente aussi de faire rentrer Sarkozy. Tout est rumeurs inventées qui deviennent au fil du temps vérités vraies. Si vous voulez de véritables affaires de corruption allez voir du coté de la région Paca (juill 2010) ou la députée socialiste Sylvie Andrieux est mise en examen pour corruption. L'enquête porte sur le détournement de plus de 700.000 euros par des associations présumées fictives, subventionnées par la région. Parmi les 22 personnes mises en examen, figure le secrétaire général du groupe PS au conseil régional, Roland Balalas.. Une autre: janv 2010 Le président socialiste d'une intercommunalité des Bouches-du-Rhône, Bernard Granié, a été condamné à 1 an de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité par le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence, pour corruption dans le cadre d'un marché public. Mais ca ca n'a jamais fait le Buzz chez les journalistes et pourtant c'est du concret en béton.

  43. gigi69 dit :

    qui se ridiculise ici sinon l'auteur de cet article puéril de 2 lignes et demi … ?

  44. lili-du-bassin dit :

    En parlant de pédophilie en voici:

    Le tribunal correctionnel de Paris a requis hier soir un an de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité contre le maire socialiste de Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher), Michel Cureau, pour des agressions sexuelles sur quatre jeunes, dont trois mineurs.

    Julien Bobot, un adjoint au maire PS du Xème arrondissement de Paris, chargé des affaires scolaires, a été mis en examen pour une affaire de pédophilie.

  45. Papoulor dit :

    Hou la la! Dès qu'on écrit quelque chose qui ne va pas dans le sens de cette élite bien-pensante, qui se dit démocrate, quelle volée de bois vert ! Ce ne sont qu'insultes, invectives à la limite du sexisme, réflexions basiques et imbéciles ! Et du coup, cette élite, elle apparaît comme beaucoup moins démocrate, et beaucoup plus intolérante, dictatoriale, totalitaire; un avant goût, en quelque sorte, de ce qui nous serait réservé si elle arrivait au pouvoir.

    Voilà ce qui fait le lit du Front National. D'ailleurs, il y a convergence d'intérêt entre fascites de droite et de gauche.

    En tous cas, Lili, continuez. Heureusement qu'il reste des gens courageux et lucides dans ce pays.

  46. Papoulor dit :

    Je crois qu'il faut cesser-là cette polémique. Ce Mélenchon ne mérite pas tant d'intérêt. Laissons-le dans son rôle de vulgaire aboyeur frustré de service. Qu'il braille, qu'il rabache sa rancoeur, ça n'empêchera pas les gens compétents d'avancer !

  47. Chantal dit :

    Heu, là non, @ lili-du-bassin, vous vous trompez considérablement très cher "lili-du-bassin". Il faut se renseigner sur l'Histoire avant de raconter n'importe quoi.

    Les nazis qui occupaient la France et le dictateur français Philippe Pétain lui-même, étaient soutenus par les trois quart de la Droite et autres "nationaux catholiques".

    Tout le monde sait ça.

    Les opposants de Gauche, on les trouvait plutôt collés à un mur de pierre, victimes des pelotons d'exécution nazis ou dans les camps de concentrations français. La plupart furent déportés après dans les camps de concentration Allemand, en Pologne ou assassinés ici, dans les forteresses par les nazis ou la milice française de Vichy.

    Les opposants aux nazisme étaient individuellement de toute obédiences politiques ou spirituelles mais tout le monde sait aussi que les principaux mouvements politiques armés qui se battaient contre les nazis, la Gestapo, la police de Vichy et la milice de Darnan, c' était les Communistes et les Gaullistes.

    Les Communistes étaient avec les Gaullistes les principaux opposants à Hitler, aux troupes Allemandes et au gouvernement de Vichy incarné par Pétain. Cela n'empêchait pas certaines personnes issues d'autres mouvements politiques d'être résistants bien sûr ! Qu'ils soient chrétiens, libéraux ou socialistes d'ailleurs.

    Il y a toujours des exceptions qui confirment la règle; l'inverse est tout aussi vrai.

    Disons que " les valeurs traditionnelles du catholicisme" étaient en bonne part du côté du dictateur Philippe Pétain qui avait fait alliance avec les nazis et Hitler.

    Cela n'empêchait nullement les Gaullistes de se revendiquer eux aussi du catholicisme. Il ne faut pas croire que tout est toujours tranché, blanc ou noir. Il y a des nuances et des intimes convictions.

    Nous parlons avant tout d'idéologies politiques en ce qui concerne le Pétainisme et le Nazisme. La haine de la démocratie, le refus de tout progrès social pour les plus humbles rapprochaient le dictateur Pétain de Hitler. Tout deux combattaient les forces politiques de Gauche pour toutes ces raisons. Ils combattaient aussi la droite classique dite encore libérale. Celle qui accepte le jeu démocratique.

    Le Nazisme et le Pétainisme sont des idéologies anti-républicaines. Ils vomissent tout deux la démocratie et le jeu parlementaire de délibération partagée, comme ils vomissent la république issue de 1789 et de la philosophie des Lumières. C'est pourquoi on parle d'idéologies réactionnaires. Les tenants de ces idéologies réagissent contre le progrès social et l'humanisme philosophique des Lumières.

    Et oui, c'est bien tout le contraire de vos propos "lili-du-bassin". Il faut être précis pour ne pas tout confondre ou tout inverser.

    L'antisémitisme, vieil héritage d'un catholicisme obtus , multimillénaire ou issu en Allemagne d'un protestantisme dégénéré et farouchement nationaliste était le socle de ces deux idéologies de droite réactionnaires et anti-républicaines.

    Le nazisme prônait lui le racialisme et l'extermination des autres peuples. Ces deux politiques étaient les socles idéologiques principaux du nazisme.L'hyper militarisme et l'Etat policier en plus. Le nazisme voulait revenir à un système féodal où " la race des Seigneurs " les SS & le parti nazi, règneraient en maître sur le monde. Tous les autres peuples selon une échelle graduée, seraient soit exterminés soit asservis. L'esclavage serait à nouveau la règle avec tout en haut un soi disant peuple élu : la race germanique, le peuple Allemand.

    C'est pour contrecarrer les forces politiques socialistes et communistes que la droite nationaliste et militariste Allemande a rajouté le terme " socialiste " devant le terme " National ". Le premier terme prime sur le second qui n'était là que pour enfumer les classes populaires qui avaient soutenus la révolution socialiste de 1918 suite à la boucherie de la guerre de 14-18 qui avait vu les empires capitalistes se déchirer sur le continent Européen.

    La révolution Allemande a débouchée finalement sur la république Allemande.C'était la fin de l' Empire Allemand et la fin du Kaiser.

    La République Allemande fut abolie précisément par Hitler et le parti nazi en 1933 après l'incendie fomenté par les nazis du parlement Allemand, le Reichstag . Le nazisme est un refus furieux de la démocratie, de la délibération, du parlement mais c'est aussi une idéologie nostalgique de l' Empire et du Kaïser. C'est une doctrine nationaliste, racialiste et prônant l'eugénisme et l'extermination. Ils veulent revenir à "l'Empire" où régnait un pouvoir fort et

    total.Dans le Troisième Reich il n'y a plus de citoyens, il n'y a qu'un peuple Allemand confondu et asservi au Führer, le "guide".

    Avant que les Juifs d'Europe ne soient exterminés par millions par les nazis, les premiers opposants enfermés et assassinés dès 1933 en Allemagne dans les camps de concentration furent les communistes et les socialistes. Toute la Gauche politique et les militants de Gauche furent emprisonnés et exterminée par les nazis.

    Nuremberg avant l'ascension de Hitler et du parti nazi, votait majoritairement depuis de longue date à Gauche, c'est pourquoi pour montrer sa puissance et son pouvoir total sur l'Allemagne, Hitler en a fait la ville de la SS. Pour se venger du peuple qui votait autrefois à Gauche. Une façon de montrer son emprise et sa volonté d'éradiquer toute dissidence.

    Voilà pour ce petit cours d'histoire qui remettra les choses bien en place. Il était temps visiblement…Aïe,aïe, aïe ! Il va falloir durement travailler " lili-du-bassin " pour ne plus raconter l'Histoire à l'envers.

    Allez un effort, au boulot ! l'Histoire c'est passionnant !

  48. lili-du-bassin dit :

    Wahou, quel roman digne d'un prof d'histoire, elle devait être énervée Chantal pour pondre tant de lignes. Ce ne sont que des poncifs que l'on peut lire dans n'importe quel livre d'histoire ou sur Wiki, mais rien de concret. par contre les noms des dirigeants communistes ou socialistes cités dans mon article dur les fachos, ca c'est du concret.

    Qui a dit au maréchal Pétain en recevant sa francisque "Je fais don de ma personne au maréchal Pétain, comme il a fait don de la sienne à la France. Je m'engage à servir ses disciples et à rester fidèle à sa personne et à son œuvre" ? François Mitterrand lui même qui d'ailleurs par la suite a fait régulièrement fleurir la tombe du Maréchal.

    Tout ces oublis font parti de la politique de réécriture de l'histoire commencées des la libération par les intellectuels de gauche.

    Lisez Eric Brunet "être de droite un tabou français" ou "dans la tête d'un réac".

    Ca fait 48, plus que 2

  49. Jeff dit :

    à Papoulor

    Vous avez dit :

    " Je crois qu’il faut cesser-là cette polémique. Ce Mélenchon ne mérite pas tant d’intérêt. Laissons-le dans son rôle de vulgaire aboyeur frustré de service. Qu’il braille, qu’il rabache sa rancoeur, ça n’empêchera pas les gens compétents d’avancer ! "

    " Les gens compétents d'avancer" ? Vous voulez parler de qui exactement là ?

    Le problème voyez-vous, monsieur, c'est que Wall Street s'est effondré en 2007 et qu'en 2008, les gouvernements à majorité de droite ou de centre droit aux USA et en Europe ont décidé de faire payer la crise aux populations déjà bien en peine. C'est là que le problème surgit dans toute son ampleur. Lourd de grandes menaces qui plus est.

    Nous vivons des heures graves oui, le saviez-vous ?

    C'est non seulement les USA qui sont en crise structurelle, économique, morale et politique de façon si gigantesque qu'on a peine à y croire, mais aussi et par voie de conséquence et d'un point de vue économique, toute

    l' Europe. C'est pourquoi l'on parle ce soir, de l'éclatement possible demain de " la zone Euro" . C'est dire si c'est un moment important pour tout le monde que nous vivons ces jours-ci, ne pensez-vous pas ?

    Et derrière la zone Euro, c'est tout le projet Européen qui peut s'effondrer.

    …Comprenez-vous ?

    Ceux qui ont intérêt à ce que cela ne se passe pas ainsi font tout pour colmater les brèches. Il y a des forces contradictoires qui s'emparent des gouvernants. Il y a des intérêts furieux qui sont en train de se faire la guerre via les monnaies.On appelle ça " la guerre des monnaies " –

    En haut de la pyramide, toujours les mêmes oui, les dits " capitalistes" qui tiennent les rennes du monde. Ils se foutent pas mal eux des gouvernants de la planète.

    Quels qu'ils soient d'ailleurs, même de droite – leurs frères – car seul les masses d'argent considérables à gagner les animent.

    L'appât du gain, l'argent pour l'argent.

    Ce sont, pour parler poliment, " des investisseurs ", en fait des spéculateurs sans foi ni loi qui misent n'importe où pourvu que ça rapporte. Dans les denrées alimentaires quand c'est très très intéressant ce qui provoque des famines à l'autre bout du monde, dans l'armement si ça se vend très très bien ce qui provoque des guerres par ci par là, quand certains gouvernements n'y participent pas eux -mêmes pour relancer leur économie comme depuis dix ans le font les USA.

    Donc, les dits " capitalistes " ceux qui détiennent en masse considérable l'argent du monde , misent partout ou ça leur chante sur les différents marchés existants selon les régimes spécifiques, particulièrement dans les banques, les assurances, les fonds de pension, les regimes de retraites par capitalisation etc.. ils jouent et parfois, ils perdent.

    Hier, on appelait ça " le risque "-

    Mais comme les dits " capitalistes " ne veulent plus perdre, au risque de perdre de leur pouvoir si gigantesque , ils font porter le risque aux nations et donc aux populations.

    Oui, ce n'est pas très nouveau mais disons que c'est vivement d'actualité.

    Les fameux investisseurs via les pôles bancaires ont amassé de plus une grande puissance quasi politique depuis 30 ans du fait des déréglementations successives de la finance internationale ; au détriment des États démocratiques et des élus – quand ceux-ci ne participent pas directement eux -mêmes au dénuement démocratique de leur prérogatives et à leur propres pertes de pouvoir et de puissance.

    Ce qui se perd partout comme pouvoir démocratique – la souveraineté populaire – se concentre là, dans les pouvoirs de nuisance, à l'échelle internationale.

    Ces mêmes investisseurs ont soudain été en faillite en 2007 suite au Krack immobilier US qui a fait, comme au jeu de domino, tomber quasiment toues les banques du monde en même temps.

    On les appelle "les banques Zombies" .

    Elles gagnent depuis cette date du temps pour " se refaire " bien qu'elles n'aient plus rien. On assiste ainsi à un vaste jeu de poker menteur. Elles gagnent toutes du temps afin que les États les renflouent avec l'argent public, les impôts des contribuables ou sous formes d'emprunt.

    Emprunt réel fait aux banques et engagé au nom des États concernés tel l' emprunt Sarkozy – Des emprunts sur de l'argent fictif puisque les banques ne l'ont pas cet argent, mais avec des remboursement réels.

    Les peuples devront réellement rembourser rubis sur l'ongle " l'argent " emprunté aux banques. Une ligne de compte parmi d'autres. Les États paient toujours. Tout le monde sait ça… C'est ce qui s'appelle faire apparaitre sonnant & trébuchant ce qui n'avait aucun réalité avant que d'être remboursé.

    Envoyez la manne !

    Vu qu'effectivement avec " la Mondialisation " toutes les banques sont interdépendantes et les États, avec elles, il y avait un fort risque systémique :

    l'effondrement de tout le système capitaliste en quelques semaines était prévisibles vu les montagnes défiant toute réalité, de la dette privée internationale, que les banques avaient sur leurs lignes de compte :

    des billions de dollars, des milliards de milliards de dollars !!!

    Et ce n'est pas finie. Car au fur et à mesure que la crise s'étend, les pertes s'étendent aussi !!!

    Comme les banques ont acquis des pouvoirs considérables depuis 30 ans, elle peuvent mettre en demeure les États de payer des dettes privées avec des fonds publics.

    Beau tour de passe – passe !

    L'incroyable complaisance des gouvernants complices de ce stratagème depuis la chute de Wall Street en 2007 a fait le reste. On le voit tous les jours, hier l'Islande, La Lituanie, la Hongrie, la Grèce, la Roumanie,

    L' Angleterre, aujourd'hui l' Irlande puis ces jours prochains, le Portugal et ….

    l' Espagne.Aïe, aïe, aïe ! Danger !

    Plans d'austérité sur plan d'austérité comme en 1929 en Allemagne.

    Aux USA, après la faillite spirituelle et économique de G.W Bush, M. Obama n' a rompu en rien l'ancienne politique. Il est comme M.Papandréou en Grèce, il alterne les plans d'austérité avec la planche à billet !!! Il tente d'écumer le Titanic pour empêcher la démonétisation totale du dollar comme monnaie étalon au niveau international.

    De la pure monnaie de singe s'imprime ainsi chaque jours aux États- unis sans contreparties matérielles réelles. La Fed rachète ainsi les dettes publiques de l' Etat US pour que le dollar reste la monnaie internationale.

    Toutes les dettes privées des banques en faillite ont été aux USA mises sur le compte du budget public américain, puisque ceux qui prenaient hier les risques ne veulent plus les prendre. Ils ne peuvent plus les prendre parce que la faillite est si colossale qu'ils faudrait que les super-riches aillent eux aussi s'inscrire à "Pôle emploi" comme les communs des mortels. Avouez que ce serait vraiment trop injuste pour d'anciens multimillionnaires, non ?

    Bien sûr, les plus malins des capitalistes font leur beurre dans la tourmente internationale. Ils n' y a pas que des perdants chez les " gagnants " …

    En fait , aucun pays ne seraient en faillite avec leurs simples dettes dites " publiques" étalées dans le temps mais ces mêmes États le deviennent par force sous la contrainte des banques, des assurances, des fonds de pension, et quand celles -ci n' assument plus les risques lorsque que les dits

    " capitalistes " ne veulent plus les encourir au risque pour pas mal d'entre eux de disparaitre corps & biens, c'est aux populations bien en peine déjà de payer.

    Les Etats – donc leurs populations – doivent payer les dettes colossales PRIVÉES en plus des dettes proprement dites " publiques" . C'est pourquoi les États sont à genoux et qu'il y a panique chez nos dirigeants Européens.

    Qui paient à votre avis ? Vous, moi. Nous payons à la place des banques, des fonds de pension, des assurances. Bref de pas mal de

    " capitalistes " , les " gagnants " qui ne veulent pas être ravalés au rang de simple mortel parmi les mortels.

    Ils ont tout perdu mais ils veulent encore gagner. Avec la complaisance de nos gouvernants, nous perdons encore et eux sauvent leurs peaux pendant qu'on vend les nôtres.

    Quel est le moyen le plus facile pour les gouvernants complaisants ou eux mêmes intéressés pour faire payer les populations désargentées puisque l'argent part vers les banques pour renflouer le système financier ?

    A votre avis ? Et bien toutes les libertés sociales hier chèrement acquises à l'empire des riches, comme l'Education, les soins de Santé , les droits à la retraite par répartition , etc…

    Après avoir compris tout ça, je ne suis plus très sûr que l'on puisse ironiser innocemment ou dégoiser avec grande naïveté en faisant

    " les zozos" vis à vis de M.Mélenchon.

    Il y a effectivement de quoi cogiter, il est vrai.

    M.Mélenchon a quitté le parti dit "socialiste" parce qu'il ne pouvait plus supporter ses compromissions avec la finance, le monde des banques, etc… Allié semble t-ils avec la droite financière, le PS ne parle plus à la population peu aisée ou moyennement aisée.

    Derrière ces masses de gens angoissés par l'avenir , se retranche déjà au présent et après 30 années d' Hyper-libéralisme, plus de 8 Millions de pauvres en France.

    Dont trois millions de personnes très très pauvres et la bérézina continue. Imperturbablement.

    1 million de chômeurs EN PLUS des autres millions depuis l'élection de M.Sarkozy.

    Quel exploit ! " Travailler plus pour gagner plus" ? Quelle ironie ! Quelle farce !

    Alors à qui le tour maintenant ?

    A vous, à moi ? Tous les Français demain au RSA après la razzia bancaire ?

    C' était donc ça le fameux " rêve Européen " ? La misère partagée par toutes et tous après des années et des années de galère ? C'était donc ça " l' Europe qui protège " tant vantée par les politiques et les médias ?

    Alors il vous fait autant sourire maintenant M.Mélenchon ?

    N'appelle t-il pas ce monsieur via son parti, le Parti de Gauche à reprendre le pouvoir démocratique sur le pouvoir censitaire des banques et autres fonds de pension ?

    Allons-nous nous laisser tondre avec le sourire aux lèvres ou nous , peuple Français, allons-nous remonter nos manches et refuser la paupérisation accélérée de la France ?

    Nos amis Européens devraient se poser aussi la question. Car le parti de Gauche n'est pas anti-européen, il est contre l'Europe financière? Nuance !

    Il est avec les peuples Européens mais contre la grosse commission de Bruxelles qui gouverne par diktats dans le dos des peuples et contre leurs inaliénables souverainetés.

    Très sérieux ce monsieur Mélenchon.

    Au congrès, ce week-end, fut d'ailleurs inventé la coprésidence de parti. Un homme, une femme. Décidément, il y a de quoi réfléchir, oui… et agir.

  50. fafoua dit :

    Excellent commentaire Chantal, merci pour la justesse et la précision. Je voudrais juste ajouter que les archives des années 30-40 commencent à être dé-classifiées depuis 1999. Elles révèlent que la défaite française et l'avènement du gouvernement du Maréchal Pétain étaient prévus de longue date par les groupes de droite dure et d'extrême droite, qui fomentaient des tentatives de coup d'Etat depuis une petite décennie, dirigés par la synarchie, financés par le Comité des Forges de François de Wendel, par la banque Worms, par la famille Schneider du Creusot etc. Leur slogan : "Plutôt Hitler que le Front Populaire."

    Voir le livre "1940 : Le Choix de la Défaite" d'Annie Lacroix-Riz.

    La conférence :
    http://www.dailymotion.com/video/xe30j6_1940-le-c

  51. Skyy69 dit :

    Jeff, serait-ce vous ? Belle leçon ! Le néo-libéralisme n'a qu'a bien se tenir !

    Chantal, excellent votre post ! Fafoua super la conférence tout comme le livre d'Anne Lacroix-Ruiz… Un peu technique mais intéressant à souhait.

    Quand à vous Lili D'Arcachon, que vous dire de plus ? Parlez nous plutôt de chose que vous maîtrisez. comme la sexualité des huîtres par exemple…

  52. ms dit :

    "pourquoi la salle n'est pas pleine" est une question tres interressante et qui parle des enjeux de fonds de notre societe a la derive c'est vrai…il n'y a que le vote et non la pensée dominante "bien pensante",la meme qui met en faillite l'irlande et peut etre meme l'europe,la meme qui crache sur la democratie lors du referendum de 2005…

    8 millions de salariés qui gagnent moins de 950 euros par mois…vu la richesse produite…oui ca peut rendre agressif.

    le confort des ames dociles est ainsi mis a rude epreuve cest sur…

  53. Jeff dit :

    Pour comprendre la crise économique structurelle du capitalisme financier et les ravages occasionnés sur les populations Européennes –

    Explication de texte :

    http://www.lateledegauche.fr/index.php?pge=video&…

  54. Nathalie dit :

    Je rappelle à tout le monde que le Congrès du Parti de Gauche était un …CONGRES et qu'il ne faut pas confondre avec un meeting ouvert au public.

    Un Congrès c'est là où il y a des congressistes élus par les différentes instances démocratiques internes à un parti politique.Chaque militant de chaque comité départementaux ont élu un ou plusieurs représentants pour aller au Congrés du Mans. Il faudrait voir dans les détails pour mieux cerner comment ça se passe réellement mais nous sommes bien dans la démocratie représentative classique et cela concerne la vie interne au parti concerné. Chaque parti politique défini lui-même ses statuts de fonctionnement et c'est pourquoi certains journalistes ironisent en déclarant que l'UMP est le dernier parti stalinien de la planète après la Corée du Nord.

    Donc au Mans, l'autre jour pour le Parti de Gauche, c'était un Congrès fermé au public avec 700 congressistes élus, des invités venant d'autres mouvements politiques, syndicaux ou de diverses associations + les médias présents qui avaient bien voulu venir et qui ont eu leur accréditation du parti de Gauche pour pouvoir assister en toute liberté au déroulement des débats internes.

    Voili voilà.

    Ce n' était pas à un meeting politique et cela concernait essentiellement la vie interne et délibérative du Parti de Gauche. La vie démocratique quoi !700 congressistes, je trouve ça pas mal moi !

    Et vous ?

    On ne peut pas dire qu'il n' y a avait pas du monde et du beau. Des citoyennes et des citoyennes qui ne se satisfont pas de la France telle qu'elle empire, ni du monde qui se démonte à faire peur …

    Pour de plus amples informations, c'est ici :

    http://www.alexis-corbiere.fr/index.php?post/2010

  55. MARC dit :

    sa haine contre l'allemagne est plutot faschistoide…pour moi un nazi de gauche..!

  56. philoche dit :

    Mélenchon s'ennerve? Pas étonnant avec un naze comme Demorand, des journalistes comme ça on s'en passe. Europe1 embauchez de vrais professionnels et soyez vraiment indépendants, lorgnez sur les Etats-Unis et apprenez à faire du vrai journalisme, pas de faire du Mélenchon-bashing! Ce pauvre Demorand s'est ridiculisé, et en plus malheureusement pour lui il y avait l'image avec sa tenue de rappeur bobo, ridicule!!!

  57. Rogue dit :

    '«pourquoi la salle n’est pas pleine?». No comment.'

    En effet, nul besoin de commenter une question aussi ridicule que celle-là, quand on sait tout ce qu'un journaliste pourrait demander d'infiniment plus intéressant à la place. Je sais pas, moi… Une question en rapport avec la politique, peut-être ?

    Non mais sans blague, on leur apprend quoi dans les écoles de journalisme ?

  58. Paul dit :

    Je vous invite TOUS à regarder la SUITE de la vidéo où Mélenchon insultait le jeune étudiant en journalisme !

    C'est très intéressant !!!

    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10788

    Vous la verrez sur ce lien !

  59. M.T. dit :

    24heuresactu, un site de propagande et de haine.

    9 ans d'âge mental l'auteur de cet article!

  60. pat61 dit :

    Mélenchon n'aime pas Jean-Marie LE PEN, disons le FN. Par contre lorsqu'il fait ses discours, il hurle encore plus que Jean-Marie LE PEN et il est autant révolutionnaire. Alors qu'il se taise et fasse sa campagne sans agressivité, mais cela va être très dur pour lui.
    Il ramasse des voix pour HOLLANDE donc ce qu'il veut, c'est un poste de Ministre, mais pour cela il faut que HOLLANDE soit élu, et ça c'est autre chose, car Nicolas SARKOZY, lui, va tout faire pour gagner et il va gagner c'est sur et certain………

  61. bam2a dit :

    Effectivement, JL Mélenchon est agressif, limite poli.
    Bien que de droite, j’aimais bien G.Marchais, je le trouvais plus vrai, plus nature, plus drôle parfois, et pas agressif.

Laisser un commentaire