/>

Préservatif : “le Pape ne désarmera pas ses ennemis” (Zemmour)

Rédigé par maximus (24actu) le 23 novembre 2010.

Le journaliste Eric Zemmour estime que les médias ont surinterprété la déclaration de Benoît XVI sur le préservatif et que le Pape ne doit pas se lancer dans une surenchère pour plaire à l’esprit du temps car “le monstre moderne ne sera jamais rassasié”.


“Le Pape ne désarmera pas ses ennemis. Déjà les associations homosexuelles déclarent que cette concession vient trop tard, que le pape doit aller plus loin, qu’il tente de détourner l’attention qui se porte sur les prêtres pédophiles”, s’est désolé le polémiste sur RTL.


Eric Zemmour souligne que le Pape (qu’il s’agisse de Benoît XVI ou de Jean-Paul II) est “villipendé, moqué, insulté, dès qu’il oppose le dogme à la liberté, la contrainte à l’autonomie individuelle”.


“En revanche, il est porté au pinnacle lorsqu’il semble céder à l’époque, mais sous réserve qu’il en fasse toujours plus jusqu’à allignement total”, a-t-il poursuivi en rappelant l’enthousiasme des médias français après la phrase “hativement interprétée” dénonçant la politique française d’expulsion des Roms.


L’allignement à l’époque est “le processus qu’avait entamé l’Eglise depuis Vatican II, jusqu’à ce que Jean-Paul II ne redresse quelque peu la barre”, mais “céder, même par habileté ne sert à rien. Les concessions seront sans fin, le monstre moderne sera insatiable”, prévient Zemmour qui estime que Benoît XVI “sait trop tout ça pour aller plus loin”.


 

Eric Zemmour : Préservatif, morale et temporalité
Uploaded by rtl-fr. – Classic TV and last night’s shows, online.

Laisser un commentaire