Viols de mineurs : 18 mois avec sursis pour un élu socialiste

Le maire socialiste de Montoire-sur-Loire, Michel Cureau, poursuivi pour des agressions sexuelles sur quatre personnes, dont trois mineurs, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis.


Le procureur avait pourtant demandeé l’incarcération de l’élu  pour des attouchements sexuels sur des mineurs. L’affaire a éclaté après le dépôt de plainte de Mamadou, un Burkinabé de 22 ans, qui affirme avoir été violé par Michel Cureau.


Trois autres personnes, toutes mineures, ont ensuite également porté plainte pour viols. Michel Cureau reconnait avoir eu des relations sexuelles avec Mamadou, mais affirme que ce dernier était consentant.


Il a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur un mineur de 15 ans, commis en 1994 et 1995, et pour la “corruption” d’un mineur de 18 ans, des faits remontant entre 2002 et 2004.

On vous recommande

A propos de l'auteur lili-du-bassin

4 réactions à “Viols de mineurs : 18 mois avec sursis pour un élu socialiste”

  1. Un autre:

    Julien Bobot, un adjoint au maire PS du Xème arrondissement de Paris, chargé des affaires scolaires, a été mis en examen en mai pour une affaire de pédophilie. Il à reconnu les faits et démissionné. Il a été condamné fin mai à six mois d'emprisonnement avec sursis pour détention d'images pédophiles par le tribunal correctionnel de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.