/>

“Pédophile” : Nicolas Sarkozy et le délire médiatique du dérapage

Rédigé par didoulefou (24actu) le 25 novembre 2010.

Nicolas Sarkozy est dans la tourmente. A cause de sa politique ? De son style ? Des pseudos-affaires ? Non. Parce que des journalistes, à l’encontre de la déontologie la plus élémentaire, ont monté en épingle une déclaration off du président de la République, devenue un “dérapage” dont se délectent les médias.


Interrogé sur l’affaire de Karachi lors d’une discussion informelle avec des journalistes, Nicolas Sarkozy a dénoncé les suppositions sans fondement qui affolent les médias depuis plusieurs jours.


Après avoir demandé aux journalistes s’ils avaient eu accès au moindre document indiquant son implication dans le dossier de la vente de sous-marins au Pakistan, le président a comparé ces accusation gravissimes à celles qui pourraient tomber sur n’importe qui pour pédophilie.


La règle du off, qui a été bafouée, est claire. La personnalité politique accepte de parler à baton rompu avec les journalistes afin de leur faire savoir sans langue de bois le fond de sa pensée, à condition que ces derniers ne retranscrivent pas in extenso ses propos.


Cette pratique est en vigueur depuis des décenies à la demande des journalistes en quête de “biscuit”, et c’est la première fois qu’elle est aussi manifestement mise à mal… avec pour but de discréditer Nicolas Sarkozy.


Prononcés en public, ces propos auraient été une faute (comme la Casse-toi pauvre con de triste mémoire l’avait été), dit lors d’une discussion privée ils sont tout à fait cohérents et même pertinents dans le contexte de la discussion.


La dictature de la pensée vient désormais traquer la bien-pensance jusque dans l’intimité… Une intimité toute relative certes, puisque une vingtaine de journalsites étaient présents… Des journalistes qui s’étaient pourtant engagés à ne pas retranscrire les propos du chef de l’Etat.

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. lili-du-bassin dit :

    Est ce que ces journalistes ont pu prouver qu'ils ne sont pas pédophiles ? Non, alors ils sont peut être pédophiles qui sait ? Et puis dans 3 jours dira les journalistes pédophiles qui ont interviewé Sarkozy. C’était une métaphore pour expliquer les démarches tordues et manipulations de l'affaires Betancourt, la manière dont on y a greffé Eric Woerth et l'attentat Islamiste de Karachi auquel on tente aussi de faire rentrer Sarkozy. Tout est rumeurs inventées qui deviennent au fil du temps vérités vraies. Si vous voulez de véritables affaires de corruption allez voir du coté de la région Paca (juill 2010) ou la députée socialiste Sylvie Andrieux est mise en examen pour corruption. L'enquête porte sur le détournement de plus de 700.000 euros par des associations présumées fictives, subventionnées par la région. Parmi les 22 personnes mises en examen, figure le secrétaire général du groupe PS au conseil régional, Roland Balalas.. Une autre: janv 2010 Le président socialiste d'une intercommunalité des Bouches-du-Rhône, Bernard Granié, a été condamné à 1 an de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité par le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence, pour corruption dans le cadre d'un marché public. Mais ca, ca n'a jamais fait le Buzz chez les journalistes et pourtant c'est du concret en béton.

  2. Pierrot Gourmand dit :

    Je me suis posé maintes et maintes fois la question, j'avais des éléments de réponse mais désormais j'ai la réponse : Jamais il ne saura endosser la fonction.

    Son comportement n'a rien à envier à celui de ceux qu'il n'a de cesse de pointer du doigt et de stigmatiser.

    J'ai milité, donné de mon temps personnel pour que cet homme soit élu, j'ai voté et fait voter pour lui. De tout celà j'ai désormais honte.

    C'est désormais une certitude : Nicolas SARKOZY est indigne de la fonction.

  3. Pierre BOREL dit :

    Une nouvelle fois n'est pas coutume ce site fait montre d'un aveuglement sarkozyen qui vire à la fascination.

    Une nouvelle fois est utilisée la même ficelle pour tenter de dédouaner le Président de ses propres stupidités et manquements de conduite :

    ON s'attaque, pour tenter de minimiser voire nier les faits et propos, à la façon dont ces propos ont été obtenus et rendus publics : EXACTEMENT la même stratégie que dans les autres affaires qui tourmentent tant la sarkozie. L'objet du scandale n'est pourtant pas dans le moyen mais dans le fond !!!

    J'ai voté pour lui j'ai donc aujourd'hui je suis légitime pour affirmer que j'ai commis une monumentale erreur. Nicolas SARKOZY était le meilleur candidat de Droite : Il aurait dû rester candidat car la théorie de Peters est magnifiée par sa Présidence : En passant du stade de candidat à celui de Président élu il a atteint son seuil d'incompétence.

  4. je doute donc je sui dit :

    Ce triste incident n'est que l'illustration de l'état d'esprit dans le quel le journaliste de "base" se trouve aujourd'hui, il faut être tendance …Dénigrer , cracher sur l'action du Président et ce dans tous les domaines .Le Parisien feuille de choux anti gouvernement et populiste à mort …Alors que ces gens ne jouent pas le jeu et trahissent , trouvez vous cela étonnant ?

    Subjectifs , malhonnêtes au plan intellectuel , ils peuvent postuler dans les rédactions du service publique …Où tous s'en donnent à coeur joie pour dénigrer et travestir …C'est scandaleux … L'information sur le service Publique d'abord une tribune anti gouvernement au nom de la liberté , c'est honteux qui va y rétablir l'équilibre ? c'est grave pour l'éthique de la liberté de l'information .

  5. lili-du-bassin dit :

    A Pierre Borel

    Menteur tu n'a jamais été militant UMP et tu n'a jamais été à droite, tu est en fait un prof de gauche.

    C'est pas beau de tenter de manipuler les gens.

  6. Je comprends votre point de vue, mais il s'agit pourtant d'un off qui en dit long… Notamment sur la stratégie de conviction et la rhétorique du Président ! Mon analyse par ici http://www.illycom.fr/wordpress/2010/11/25/off-de… avec un petit cadeau en fin de billet…

  7. thierry dit :

    Pauvre France, jamais on n'a connu un tel president, vivement qu'il se casse ce pauvre con.

  8. valentini dit :

    Effet papillon?

    (ou une méchante histoire médiatique)

    Si Président représente tous les Français, Président est pédophile, forcément. D'un autre côté, tout aussi logiquement, n'étant pas président, je mens, car je ne suis pas la preuve vivante de ce que j'avance, mais nano-portion. Mais là, ah, qu' c'est embêtant, la vérité ne peut pas incarner le mensonge, même à dose infinitésimale, et donc la preuve est faite que les Français ne peuvent pas avoir de président, ils se contrediraient en permanence. Heureusement, il y a , quelque part, une solution qui sauve: io, sono completamente pazzo! (traduire ici ne me semble pas nécessaire) et donc si je crie: Innocent! Président! Innocent! Président! Un nouveau pape est appelé à régner.

    Tout ça, il va de soi, n'est qu'une plaisanterie.

  9. « Le président : Je ne suis pas fol »

    J’ai l’impression que tu commences à bien distinguer entre ta puissance et ta volonté de puissance… pour le moment les deux sont réduites à néant…

    Et avec ton récent remaniement, tu n’as fait qu’aggraver la disproportion… genre style… Petite reine à la traîne qui rappelle les vieux de la vieille pour paraître moins à l’antenne…

    Mais ton peuple ne te suivra pas, parce que ce ne sont pas des friandises qu’ils réclament de toi, mais : du pain, du vin et du Boursin ! Le peuple ne t’acceptera plus tel que tu es apparu, humble alors qu’il t’a connu superbe, mesuré après lui avoir inspiré la démesure, sage après avoir été la folle du logis.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Causet

  10. […] Une autre critique des médias dans cette affaire ici  […]

Laisser un commentaire