/>

Ségolène Royal hystérique, hypocrite ou les deux ?

Rédigé par patsoul (24actu) le 25 novembre 2010.

Ségolène Royal a profité de la boulette de Nicolas Sarkozy qui avait traité un journaliste de “pédophile”, pour lancer plusieurs salves acides à l’encontre du chef de l’État.


Bien sur, il est difficile de prendre la défense de Nicolas Sarkozy. Certes ces déclarations sont condamnables, elles manquent de respect pour toutes les victimes de la pédophilie, montrent un sens de l’humour mal placé du président et surtout son manque d’élégance par rapport à la fonction. On peut cependant les relativiser en les plantant dans leur contexte. En effet, contrairement à ce que laissent entendre de nombreux journalistes, il ne s’agissait pas d’une insulte envers le journaliste. Sarko essayait juste lors d’une conversation “off” avec des journalistes (donc censée rester entre eux…) de faire la démonstration des dégâts causés par des accusations mensongères. Il a illustré cette démonstration en prenant un journaliste à parti, lui disant : “Et si moi j’ai l’intime conviction que vous êtes pédophile? Et que je le dis en m’appuyant sur des documents que je n’ai pas vus.”


Sur la bande son de cette conversation, on entend clairement rire les journalistes à la supposée blague ironique du président. On est loin, très loin, de l’agression d’un journaliste vendue par une certaine presse qui a crée son image de marque sur l’anti-sarkozisme (l’Express, médiapart…). Version erronée des faits que Royal a immédiatement prise à son compte, moins soucieuse de la réalité que du besoin d’exister médiatiquement.


Même si Sarkozy a dépassé les limites de la convenance pour un chef d’État, Ségolène est-elle la mieux placée pour faire la leçon ? Ses déclarations d’une rare violence lors d’une réunion sur la liberté de la presse laissent sans voix :


« Il y a une loi qui réprime les injures publiques. La loi doit être la même pour tous, pour les citoyens comme pour le président de la République. Je pense qu’il doit être puni ».


« Un président de la République doit savoir tenir ses nerfs, doit savoir retenir sa colère injuste, et doit savoir garder son sang-froid. S’il perd son sang-froid à ce point, c’est qu’il a peut-être quelque chose à se reprocher. Alors, qu’il nous dise très rapidement ce qu’il a à se reprocher ».


« Il faut vraiment maintenant, dans cette chape de plomb et dans cette mainmise du pouvoir sur la justice, sur les médias, [il faut] que ça cesse et que la démocratie revienne en France ».


Il est curieux de constater que madame Royal monte sur ses grands chevaux pour si peu. Elle était pourtant la petite protégée de Mitterrand à une époque où les journalistes ne pouvaient pas se permettre de rapporter les propos tenus en “off”. Une période ou l’influence du pouvoir sur les médias était autrement plus ferme… Notre madone donne des leçons de dignité alors qu’elle posait pour les photographes de Paris Match avec son nouveau-né quand elle était encore à la maternité et qu’elle fait les couvertures de Voici tous les étés depuis 2007.


Il est tout aussi curieux de constater que celle qui a perdu le débat d’entre deux tours des dernières présidentielles en piquant une colère absurde, explique à Sarkozy qu’il “doit savoir tenir ses nerfs”. Ségolène Royale est pourtant réputée dans la classe médiatico-politique pour ses crises proches de l’hystérie lors des réunions de travail (deux anciennes collaboratrices avaient d’ailleurs porté plainte contre elle), dans les assemblées politiques, ou dans les médias (on se souvient tous du débat avec Sarkozy lors de la campagne législative de 93).


Enfin, pour ce qui est du fantasme populiste de la démocratie “en danger”, Royal ferait mieux de regarder son parti avant de donner des leçons. Elle n’a pourtant pas dû oublier comment elle s’est faite battre aux élections internes pour la direction de son partie (fraudes, bourrages d’urnes, votes “à la chaussette”…).

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. lili-du-bassin dit :

    Ségolène a pu démontrer tout son sang froid lors du débat de la présidentielle contre Nicolas avec l'épisode de sa "Colère saine". On s'est tordu de rire.

  2. Aurum dit :

    pff ton papier est pitoyable, je pense que tu es diretement remunéré par l'elysée pour faire preuve de cet objectivité ( lol ) sans faille que tu nous demontres avec ton anti royalisme primaire !

    si tu crois etre un journaliste alors detrompes toi !

  3. sabi dit :

    Monsieur Sarkozy apprend aux méchants journalistes de gauche que les accusations mensongères c'est MAL… Pathétique…

    Encore une fois on voit que la pédagogie c'est pas son fort et qu'il nous prend pour des "neuneus".

  4. lili-du-bassin dit :

    Merci au gauchistes de lire et faire la promo de ce site d'information véritable. Vous pouvez voir que ici on est dans un espace de liberté sans censure ou on peut laisser des commentaires de gauche comme de droite contrairement au site 20 minutes ou pire dans vos sites d'infos gauchistes.

    Chez vous les gauchistes, on ne peut même pas laisser de post, ou si c'est possible seuls les post hostiles à Sarko ou anti-UMP sont acceptés. C'est ca la liberté au pays de Staline.

    Donnez moi un exemple de site d'info ou tous les posts sont acceptés ?

  5. It’s really a great and useful piece of information. I am glad that you shared this useful information with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.

Laisser un commentaire