Wikileaks et les dangers de la dictature de la transparence

Les révélations de centaines de milliers de documents diplomatiques par le site Wikileaks révèle une partie des relations secrètes entre les Etats et se révèle en bien des points intéressante. On ne peut tout de même pas occulter les risques que fait peser cette nouvelle transparence sur les relations internationales, notamment pour la France.


Hugo Chavez est “fou”, L’Iran un pays “fasciste”… Telles sont les premières révélations de Wikileaks concernant la diplomatie française. Certes la tonalité des propos de Jean-Daniel Levitte, le cherpa de Nicolas Sarkozy, ne sont guères diplomatiques,… mais il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.


D’autres documents plus compromettants sortiront sans doute dans les jours à venir du grand déballage de Wikileaks, mais les premiers cables diplmomatiques dévoilés, ne révèlent pas de grande surprise… tout juste une liberté de ton et un franc-parler que le protocole diplomatique n’autorise pas à exprimer sur la place publique.


Ces révélations risquent malgré tout de constituer une menace à terme pour l’efficacité des efforts diplomatiques dans le monde. Quel ambassadeur osera exprimer le fond de sa pensée à son gouvernement s’il craint de voir ses propos (potentiellement sensibles) être publiés sur Internet ?


Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ? Pas sûr… C’est une des raisons pour laquelle on a inventé la diplomatie… Histoire d’arrondir les angles et de discuter dans un cadre policé pour ne pas se faire la guerre. Sans secrets et double language, la diplomatie n’est rien… Resteront alors les armes.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

4 réactions à “Wikileaks et les dangers de la dictature de la transparence”

  1. Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ? Pourquoi pas ! Car lorsque le mensonge devient l'alpha et l'oméga de certaines « diplomaties » dans le monde notamment pour déclencher des guerres – aux alibis inventés -en allant massacrer des populations entières pour assouvir des intérêts macro-industriels privés…Là, il ne faut plus se voiler la face… ! On ne peut plus ''arrondir les angles'' ! ‘’Arrondir’’ est une chose, sacrifier des vies humaines au nom de ces « mensonges au goût diplomatiques » en est tout autre chose !!! Et puis depuis quand cette façon de voir ''diplomatique a-t-elle empêché la guerre ? Collin Powel (ancien little big-boss de Bush junior) ne s'est-il pas servi de cette diplomatie nauséabonde à l'ONU pour véhiculer le mensonge de l'arme chimique (plutôt chimérique) pour anéantir une partie de la civilisation humaine avec des millions de morts ?? Secret oui…Pourquoi pas ! Mais certainement pas pour édifier des « productions imaginaires » au détriment de la vérité historique et politique…!!!

  2. Annie la croix riz est justement l'une de ces historiennes qui, des dizaines d'années après, dévoile l'histoire comme dans son livre "le choix de la défaite" , on y comprend que dans une transparence absolu des millions de personnes ne seraient pas mortes en 39/45 et que tous les patrons français ont collaborés pour échapper au communisme ils ont choisi le nazisme,

    la transparence laisse passer la lumière , pas l'opacité : les agents soit disant en danger à cause des révélations sont des espions infiltrés pour manipuler et récupérer des infos stratégiques, sommes nous complice? ou voulons nous que tout cela cesse? wikileaks aurait du rester une organisation anonymous, lasange a voulu jouer les leaders, bien fait pour lui, les leaders sont les points faible de l'action citoyenne tout le monde n'est pas mère theresa , wikileaks c'est anonymous , si vous avez des documents , envoyez les sur les forums à partir d'un cyber café , sur facebook avec des noms de fichiers differents et ce à partir d'une ville éloignées de chez vous , tous le monde est wikileaks !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.