Karachi: une note “Confidentiel Défense” innocente Sarkozy


De nombreux documents classés “Confidentiel Défense” viennent d’être donnés aux juges, comme l’avaient annoncé successivement Hervé Morin, ancien Ministre de la Défense, Alain Juppé, nouveau Ministre de la Défense, puis François Fillon et Nicolas Sarkozy.
Dans ces pièces communiquées à la justice, un document de 1994 révèle que Nicolas Sarkozy, alors Ministre du Budget, avait fait émettre de très fortes réserves sur l’intérêt de signer un contrat avec le Pakistan, dans le contexte politique de ce pays d’à l’époque.
On y apprend que c’est sous pression du Ministère de la Défense, alors dirigé par François Léotard, que le marché a tout de même été conclu.
Bercy a alors dû plier et Nicolas Sarkozy a autorisé les démarches nécessaires à l’aboutissement de ce marché, notamment en autorisant la création d’une société de financement au Luxembourg, la société Heine, chargée de gérer toutes les commissions liées à ce contrat, ce qui était légal à l’époque, et n’avait pas pour but d’enrichir en rétro-commission les politiques français, mais les intermédiaires dans ces pays (cela restera légal jusqu’en 2000).
Puis, en 2006, lorsque Nicolas Sarkozy est ministre de l’Intérieur, une note lui est adressée de la part des responsables de la société Heine l’alertant de la possible liquidation de la société par les autorités luxembourgeoises. Mais Nicolas Sarkozy décide de ne pas s’occuper du dossier et l’envoie directement vers… le ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie.

De nombreux documents classés “Confidentiel Défense” viennent d’être donnés aux juges, comme l’avaient annoncé successivement Hervé Morin, ancien Ministre de la Défense, Alain Juppé, nouveau Ministre de la Défense, puis François Fillon et Nicolas Sarkozy.


Dans ces pièces communiquées à la justice, un document de 1994 révèle que Nicolas Sarkozy, alors Ministre du Budget, avait fait émettre de très fortes réserves sur l’intérêt de signer un contrat avec le Pakistan, dans le contexte politique de ce pays d’à l’époque.


On y apprend que c’est sous pression du Ministère de la Défense, alors dirigé par François Léotard, que le marché a tout de même été conclu.


Bercy a alors dû plier et Nicolas Sarkozy a autorisé les démarches nécessaires à l’aboutissement de ce marché, notamment en autorisant la création d’une société de financement au Luxembourg, la société Heine, chargée de gérer toutes les commissions liées à ce contrat, ce qui était légal à l’époque, et n’avait pas pour but d’enrichir en rétro-commission les politiques français, mais les intermédiaires dans ces pays (cela restera légal jusqu’en 2000).


Puis, en 2006, lorsque Nicolas Sarkozy est ministre de l’Intérieur, une note lui est adressée de la part des responsables de la société Heine l’alertant de la possible liquidation de la société par les autorités luxembourgeoises. Mais Nicolas Sarkozy décide de ne pas s’occuper du dossier et l’envoie directement vers… le ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie. 


On vous recommande

A propos de l'auteur jackzemmourien

5 réactions à “Karachi: une note “Confidentiel Défense” innocente Sarkozy”

  1. que les médias en prennent de la graine!de ttes les façons actuellement c à la mode de porter des accusations systématiques juste pour correspondre au vent qui souffle.les mentalités et les objectifs de la corporation ont changé!je suis contente qu'il commence à y avoir une prise de conscience de ces dépassements et de ces excés^par certains d'entre eux et que des débats se sont instaurés.un peu d'objectivité serait bienvenue

  2. Et hop la Présidence botte en touche et refile une première fois le bébé à Léotard et une seconde à Mme Alliot-Marie..

    Technique du parapluie ?

  3. 24 heures actu vous devriez lire les commantaire d'Arfi journaliste d'investigation. Cette note confirme que l'adminsitration du ministére du budget n'était pas en accord avec son patron de l'époque. Cette affaire n'est pas couverte pas l'immunité présidentielle

  4. Bien c'est très intéressant sur le fond et la forme . Le plus assurant ceux sont les réactions de Gourmand et de Blagàpart…septiques …limite cela n'est pas dans la bonne ligne et c'est pas dans l'esprit !C'est gênant sur le forme …

    Perso cela ne me déplait pas , attendant de voir l'expression des hurleurs anti Nicolas !..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.