Poumons perforés, l’auteur du coup de couteau en liberté

Il y a décidement quelque chose qui ne tourne pas rond dans le système judiciaire français. Un voyou qui a agressé à l’arme blanche un jeune homme à Bobigny, lui perforant les poumons, a été remis en liberté par un juge.


La victime, âgée de 16 ans, a été agressée par deux voyous, dont l’un était armé d’un couteau, pour lui voler son portable. Les agresseurs ont pris la fuite, mais ont été rapidement interpellés par la police.


Hélas dans notre pays, le sport national des juges semble de remettre en liberté les criminels arrêtes par les forces de l’ordre. Cette petite guerre entre justice et police dure depuis des années et a des effets désastreux sur la qualité et l’efficacité de notre système sécuritaire.


Il est illusoire de croire que des policiers en intervention peuvent appliquer à la lettre l’ensemble des procédures qu’un juge pointilleux (et désireux de casser leur travail) peut exiger.


Toujours est-il que l’auteur des coups de couteau en Seine Saint-Denis est à l’heure actuelle en liberté, sous contrôle judiciaire avec obligation de résider chez sa grand-mère dans les Vosges… Les Vosgiens vont être ravis de voir débouler un sauvageon de banlieue…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

3 réactions à “Poumons perforés, l’auteur du coup de couteau en liberté”

  1. Les juges ne font qu'appliquer la loi (votée par le parlement) qui prévoit qu'un suspect doit normalement être remis en liberté en attendant son jugement. Par définition, on ne peut pas savoir si cet homme est coupable avant qu'une enquête soit menée et un jugement prononcé. Sinon ça donne Outreau. C'est ça que vous voulez?

  2. en la matière, il semble bien que l'auteur des coups à l'arme blanche ait été formellement identifié; en l'attente du jugement il aurait très bien pu être incarcéré au motif recevable de dangerosité plutôt qu'éloigné chez une parente, rien ne garantit qu'il se conformera à l'éloignement ni qu'il se présentera à l'audience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.