/>

Euthanasie : légalisons l’homicide !

Rédigé par kirikoo le 25 janvier 2011.

Les législateurs ont raison de vouloir céder aux sirènes de la tendance et du politiquement correct. Pourquoi regarder mourir ces déchets qui souffrent, qui coutent une fortune quand on peut se débarrasser d’eux sous couvert de morale humaniste ? Alors, soulageons nos bonnes consciences, et trucidons à la pelle


Pour aller plus loin que les sénateurs, je souhaiterais proposer une législation révolutionnaire qui réglerait les problèmes de la sécu, de la retraite et des programmes de l’après midi sur France 2 : il suffirait d’éliminer (une petite piqure toute discrète et indolore, nous ne sommes pas des sauvages…) toutes les personnes qui atteignent l’âge de 75 ans. Si, comme moi, vous en avez déjà croisé, vous savez bien qu’après cet âge ils ne sont plus que lambeaux et que leur vie n’as pas de sens. Ils méritent bien qu’on leur rende leur “dignité”…


Autre proposition efficace : l’éducation nationale devrait dispenser des cours d’auto-mise à mort. Etant donné l’état de détresse psychologique des suicidaire et donc du poids qu’ils représentent pour la société (un suicidaire n’est jamais très productif au boulot, il coute cher à la Secu et n’est pas un super consommateur), il est bien regrettable que tant de tentatives se concluent par des échecs. Et tout ça parce que l’on na jamais appris aux jeunes à faire un nœud coulant de qualité ou à bien doser les barbituriques. Quels gâchis nous éviterions en éduquant nos dépressifs et malheureux !!


La semaine prochaine, un article pour défendre le droit à l’avortement post-natal.


Déjà 2 remarques sur cet article

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Matthieu, 24heuresactu.com. 24heuresactu.com said: Euthanasie : légalisons l'homicide ! http://bit.ly/eQrgpu […]

  2. John dit :

    Eussiez vous vu l’un de vos proches souffrir le martyr et, dans le cadre actuel de la loi, observé son agonie en soins palliatifs à mourir de faim et de soif durant plusieurs jours drogué comme un animal (une fois l’assistance médicale à la “vie” débranchée donc) que vous eussiez choisi des termes moins odieux pour votre article et un humour de moins mauvais aloi.

    Ce n’est certes pas une question facile mais la traiter ainsi est juste du mépris pour la souffrance des gens et de leur proches.

    Cher(e) kirikoo vous êtes une merde (pour ce traitement journalistiquement indigne de la question qui n’a rien à voir avec le politiquement correct ou une mode) inhumaine (pour ignorer totalement l’aspect affectif de la question) qui se prend très au sérieux de surcroit, et je ne vous salue pas.

Laisser un commentaire