Hosni Moubarak doit partir

Après une semaine de révoltes dans les villes égyptiennes, le président Hosni Moubarak ne semble pas comprendre qu’il ne peut pas rester en place. Le peuple égyptien ne veut plus d’un tyran à sa tête.




Si la révolution tunisienne s’est déroulée assez tranquillement, il n’en est pas de même du côté de l’Égypte où Moubarak tente le tout pour le tout et répond aux manifestations par la répression.


Les forces de l’ordre ont déjà tué de nombreux manifestants ces derniers jours. Surtout, le chef d’Etat a prouvé qu’il n’entendait pas l’appel du peuple égyptien en nommant un nouveau gouvernement proche de l’armée et des services secrets. Un pas de plus vers le despotisme et contre les libertés égyptiennes.


D’après Reuters, le général Mahmoud Wagdy, ancien directeur des services d’enquête criminelle, est nommé Ministre de l’Intérieur et Gaoudat el Malt prend le Ministère des Finances. Ahmed Chafik, ministre sortant de l’Aviation civile et ancien commandant de l’armée de l’air est Premier ministre depuis samedi dernier. Omar Souleïmane, chef des services de renseignement avait été nommé vice président (poste vacant depuis 30 ans), il aurait été remplacé aujourd’hui selon le journal al-Ahram, par le général Mourad Mowafi, ancien gouverneur du Sinaï-Nord.


On ne peut que se désoler de voir un peuple si fier, issu d’une civilisation aussi brillante, sombrer dans la dictature. Les défenseurs de la démocratie et de la liberté doivent s’élever unanimement contre Moubarak.

On vous recommande

A propos de l'auteur patsoul (24actu)

1 réaction à “Hosni Moubarak doit partir”

Répondre à Teodora Stanier Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.