Face à l’ordre moral socialiste, Carla Bruni passe à droite

Nicolas Sarkozy n’est pas sorti de l’auberge. Sa tendre épouse Carla Bruni a annoncé être passée à droite suite aux condamnations socialistes dans les affaires Polanski et Mitterrand… On a peut être enfin trouvé le seul argument valable pour prendre sa carte au PS !


La présidence Sarkozy est en train de crever de cette droite “bobo” incarnée par les épousailles avec Carla Bruni et l’influence de l’ancien top-model. La “rupture” avec la mentalité soixante-huitarde qui empoisonne la société française, qui avait constitué l’âme de la campagne de 2007, n’aura duré que le temps de voir Cécilia faire ses valises…


Carla Bruni, l’ancienne star des podiums reconvertie dans la chansonnette bobo-friquée, a converti le président à la bien-pensance des petits cercles intellectuo-médiatico-politiques qui vivent depuis 40 ans en circuit fermé sur la rive gauche parisienne… Au point de se croire autorisée à s’offusquer lorsque le parti socialiste a un soubresaut de bon sens.


Roman Polanski est un pédophile avéré, condamné par la justice américaine pour le viol d’une fillette de 11 ans ! Frédéric Mitterrand a décrit avec forces détails ses aventures de touriste sexuel en Thaïlande, où il allait “au marché aux esclaves” se payer des “éphèbes”… Seuls les imbéciles auront cru à ses fariboles de boxeurs de 40 ans…


Benoît Hamon et le Parti socialiste avaient pour une fois adopté une attitude sensée en affirmant que Roman Polanski n’était pas au-dessus des lois parce qu’il avait réalisé de grands films et que Frédéric Mitterrand ne méritait pas de représenter le gouvernement français (qui lutte activement contre la pédophilie et le tourisme sexuel) après s’être répandu sur ses errements passés…


L’appartenance à une caste intellectuelle protège ses messieurs aux yeux de la petite clique germanopratine et de la Première Dame, mais les Français ne pardonneront pas à Nicolas Sarkozy cette trahison des valeurs qui l’ont fait élire.


“La France de demain” ressemble étrangement aux pires heures de la pensée unique soixante-huitarde mitterrando-chiraquienne. Carla Bruni a viré de bord, mais ses idées puantes et aristocratiques continuent à dominer…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

2 réactions à “Face à l’ordre moral socialiste, Carla Bruni passe à droite”

  1. C'est sûr, je ne cautionne pas ce que Polanski a pu faire en 1977. Mais c'est trop facile de traiter Polanski de pédophile! Il est marié depuis plus de 20 ans avec la même femme, avec qui il a deux enfants de 17 et 10… Ce n’est pas parce qu’il a eu cette relation avec Samantha – qui allait bientôt avoir 14 ans et non 11 ans – en 1977, qu’il faille le traiter de pédophile.

    Et justement, contrairement à ce que certains pensent, c’est parce qu’il est célèbre qu’il a eu ces ennuis judiciaires. La même année – 1977 – des cas d’abus semblables se sont produits à Los Angeles et le seul qui a fait alors de la prison, c’est Polanski! Les juges et les procureurs américains qui sont élus se font de la publicité sur le dos de personnes célèbres afin de se faire réélire…

    Et pourquoi ne parle-t-on jamais de la mère de Samantha qui a laissé seule sa fille de 13 ans faire des photos dénudées pour Vogue Homme en 1977? Cette mère fréquentait le milieu d’Hollywood et savait très bien que Polanski n’était ni un enfant de chœur ni un baby-sitter. Une mère normale ne laisse pas sa fille de 13 ans seule faire des photos pareilles.

    Depuis des années, sa propre victime lui pardonne – preuve qu'elle n'a pas été trop traumatisée – et qu'elle a même déclaré plusieurs fois que tout ce déchaînement médiatique contre Polanski lui a fait et lui fait plus de mal que Polanski lui-même en 1977. Alors, au lieu de condamner Polanski d'un coup de cuiller à pot il serait préférable de bien se renseigner. Tous ceux qui le connaissent et le fréquentent, savent très bien qu’il n’est pas cet être abject qu'on se plaît, se régale même, à nous présenter.

    Je trouve regrettable qu'on colle à Polanski une étiquette dégradante – comme certains socialistes et Marine Le Pen aussi d'ailleurs – mais sincèrement ce n'est pas ça qui guide et guidera mes choix électoraux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.