Nicolas Anelka n’aime plus l’Europe et préfère les Etats-Unis

Rédigé par notre équipe le 03 février 2011.

Les New York Red Bulls envisagent d'associer Thierry Henry à Nicolas Anelka. Le club américain travaille discrètement à ce qui seraient des retrouvailles sous le même maillot entre les anciens complices de l'équipe de France.

Les New York Red Bulls envisagent d’associer Thierry Henry à Nicolas Anelka. Le club américain travaille discrètement à ce qui seraient des retrouvailles sous le même maillot entre les anciens complices de l’équipe de France.



L’un des sportifs les plus détestés des Français songerait sérieusement à la possibilité de rejoindre un jour la Major League Soccer dans les prochains mois. Son frère Claude a récemment déclaré dans les colonnes du site MLS News.fr « Nicolas a dit “quand mon contrat sera terminé, qu’est-ce que je vais faire ?” Les États-Unis, ça l’intéresse. Il me l’a dit. Il y a de plus en plus de joueurs qui ont envie d’aller jouer là-bas. Les États-Unis, ça représente quelque chose ».



L’intérêt réciproque des New York Red Bulls pourrait accélérer les négociations et Anelka, 32 ans et sous contrat jusqu’en 2012, pourrait quitter Chelsea dès l’été prochain, d’autant que le club londonien ne devrait pas le retenir, malgré ses six buts en 21 apparitions en Premier League cette saison.



La probable baisse de temps de jeu consécutive à l’arrivée de Fernando Torres en provenance de Liverpool cet hiver doit probablement également jouer dans cette envie d’ailleurs… Étonnamment, Nicolas Anelka n’envisage pas de finir sa carrière en France.

Laisser un commentaire