Mélenchon commente Sarkozy : la démocratie sauce Staline

Aujourd’hui, Jean-Luc Mélenchon a commenté l’intervention télévisée du Président de la république diffusée hier soir en direct sur TF1. Le leader du Front de gauche a critiqué la prestation du président tout en avouant ne pas avoir écouté plus d’un quart d’heure. Une belle conception stalinienne de la politique…


Jean-Luc Mélenchon a ainsi avoué ce matin avoir “changé de chaîne” après avoir écouté “un quart d’heure” de l’émission “Paroles de Français” sur TF1 avec Nicolas Sarkozy.


Pourtant, ça ne l’a pas empêche pas de lancer quelques petites piques :


Sarkozy “a mis le café du commerce au pouvoir”.


“Le président à bout de souffle répète comme un disque rayé ses vieilles ficelles sécuritaires et ses compulsions législatives”.


“Mais ce soir il vient d’inventer la responsabilité partagée des magistrats et des criminels dans la récidive. Faute de solutions le président a mis le café du commerce au pouvoir.”


Comment un responsable politique peut-il déclarer dans une même interview ne pas avoir écouté un autre responsable politique mais le critiquer quand même sur ses propos. On retrouve bien là la propagande mensongère et manipulatrice propre à l’extrême gauche depuis sa création : je n’ai pas vu, j’en sais rien, mais je critique quand même. Monsieur Mélenchon n’est pas démocrate, qu’il l’assume !

On vous recommande

A propos de l'auteur patsoul (24actu)

6 réactions à “Mélenchon commente Sarkozy : la démocratie sauce Staline”

  1. Le président fait appel à Jean

    Je sais… je sais…Vous avez éteint la télé en regrettant de l’avoir allumé…La même rengaine… toujours la même !

    Le père Président sur les traces de Jean de La Fontaine… le laboureur et ses enfants : il était une fois, un laboureur qui s’adressa à ses enfants en leur disant « travaillez, prenez de la peine… c’est le fonds qui manque le moins ».

    Le seul contradicteur digne de ce nom, était un jeune agriculteur qui a failli plomber l’ambiance de ce « diner à la con »

    en exprimant son désaccord. Mais ce n’était ni le jour, ni l’heure pour remettre en question le fondement de tout le système.

    En effet, que dit le fils agonisant à son père président : qu’il n’en peut plus…

    qu’il n’en veut plus de ce trésor caché qu’on appelle « la compétitivité ».

  2. Critiquer sa conception "stalinienne" de la politique, c'est un peu comme si je critiquais votre manière petite-bourgeoise de faire du "journalisme"…

    C'est marrant, je crois que je vais commencer à m'intéresser au stalinisme, moi, du coup. 🙂

  3. Commentaires ridicules et insultants. Stalinien et non démocrate parcequ'il ne veut pas écouter Sarkozy de bout en bout ? C'est vous le stalinien, monsieur "patsoul".

  4. haha, les petits français qui n'ont jamais été en Russie. On aurait aimé Sarkozy plutot que Staline

  5. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas tout regardé qu'il n'a pas ensuite fait un travail d'analyse avec ses collaborateurs pour décrypter les réelles annonces du président.

    Oui, il s'est épargné la langue de bois de notre président et le blabla inutile. Qui lui en voudra ?

    Le tout c'est d'avoir des idées REALISABLES pour sortir la France de la situation actuelle ! Lisez le blog de Mélenchon, il est très complet et fait un vrai travail d'information pour décrypter l'actualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.