Mélenchon pris à contre pied par Le Pen

Rédigé par patsoul (24actu) le 14 février 2011.

jean-luc mélenchon, mélenchon, le pen, marine le pen, ump, ps, front de gauche, fn, front national, immigration, europe, islam, bfm tv, bfm, RMC, françois mitterrand, mitterrand, ministre, bolchévisme, gauchisme, parti socialiste, martine aubry

Comme prévu, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont débattu devant les caméras de BFM TV ce matin. Le patron du Front de gauche à été mis face à ses contradictions par une Marine Le Pen en forme. Débriefing d’un débat fort attendu…

Habituellement dans le rôle du grand dénonciateur du système opposé aux élus socialistes ou UMP,  Jean-Luc Mélenchon n’a pu se cacher longtemps derrière cette posture face à la chef du Front National qui lui a rappelé quelques vérités. Extraits choisis :

Marine Le Pen :

“Ne venez pas nous dire aujourd’hui que vous êtes un rebelle à cesystème et que vous allez apporter des solutions. Vous avez accompagnétout cela et vous allez continuer à accompagner tout cela.”

“Les ouvriers ont parfaitement compris que M. Mélenchon était un rabatteur pour DSK et Aubry”.

“Vous êtes un peu la Yvette Horner de la politique”.

“Pendant que vous étiez ministre (…) je ne vous ai pas entendu vous élever contre” les privatisations, a-t-elle dénoncé après avoir cité Thomson Multimédia, les Autoroutes du Sud, ou Aérospatiale.

Jean-Luc Mélenchon :

“Vous, ça fait quarante ans que vous existez, vous ne servez strictement à rien, (…) vous n’avez jamais servi à rien, à part amener la haine”.

“Madame Le Pen, je vous confirme un point : contre vous, on fera tous bloc à gauche”.

“En tant que militant du programme commun, par la victoire que nousavons obtenue en 1981, c’est à nous et à personne d’autre qu’on doit laretraite à 60 ans, la cinquième semaine de congés payés, ladépénalisation du délit d’homosexualité, la fin de la peine de mort”.

Immigration, Europe, Islam

Au sujet de l’immigration, Marine Le Pen a affirmé qu’elle déstabilise “notre système de protection sociale”. Quand elle a expliqué que cette immigration faisait baisser les salaires, Jean-Luc Mélenchon a répondu qu’il faut justement pour cette raison “régulariser tous les travailleurs sans-papiers”.

Pour la responsable du Front National, l’Euro a “asphyxié” le pouvoir d’achat, alors que le chef du Front de Gauche adéfendu l’idée d’une nécessaire harmonisation des systèmes fiscaux, demandant un “smic européen”.

Jean-Luc Mélenchon a conclu en disant que “dans ce pays, il n’y a pas de problème avec l’islam”.

Quelles conclusions pouvons nous donc tirer de cette confrontation ?

Marine Le Pen rappelle une vérité que Mélenchon tente de nous faire oublier à grand coups de gueule médiatiques : cet homme est un fruit du pouvoir socialiste. Ministre de Mitterrand, sénateur, il connaît la réalité de l’économie et l’écart entre les belles paroles et le pragmatisme.

Comme le dit si justement Le Pen, Mélenchon fût membre de l’un des gouvernements qui a le plus privatisé… Ça laisse songeur au regard des déclarations bolchéviques du monsieur… Serait-il une simple marionnette du PS chargée de séduire l’électorat d’extrême gauche pour mieux se rallier au PS au second tour (ses déclarations récentes élogieuses au sujet d’Aubry laissent croire en cette stratégie) ?

Jean-Luc Mélenchon quant à lui confirme le sectarisme de la gauche et son refus du dialogue avec un parti trop diabolisé. Dire qu’un adversaire emmène la haine n’a rien d’un débat politique. Il serait temps que la gauche admette le jeu démocratique qui veut que le FN soit une force politique française comme une autre qui a le droit à des vrais débats d’idées et non à des procès d’intention.

Les propos de Mélenchon illustrent parfaitement une gauche française cristallisée dans le passé (toujours un recours à la mémoire de Mitterrand mort il y a 15 ans, il serait temps de faire le deuil politique tout de même) dont les seuls propositions se bornent à haïr violemment le parti d’extrême droite qui profite de cette diabolisation pour attirer les mécontents. Les propos ridicules et inconscients du chef du Front de gauche au sujet de l’immigration (“régulariser tous les travailleurs sans papiers”) et de l’Islam prouvent cette inconsistance de la gauche sur les problèmes de fond.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. JPierre45 dit :

    Trop drôle l'article écrit par un militant du Front National sous une pseudo-objectivité.

    Laisses tomber ça leurre personne …

  2. mai2012 dit :

    Dans ce genres d'articles, il y a toujours quelque chose qui m'éclate : les auteurs expliquent systématiquement que la gauche, c'est vieux-jeu, et qu'il faudrait un peu évoluer, oubliant un peu rapidement que si tout le règne animal suivait la logique de prédation qu'ils préconisent, alors on serait un peu dans la mouise.

    C'est un peu comme si on disait : Les tirebouchons, c'est hasbeen, il faut ouvrir les bouteilles avec les dents…

    Depuis que l'homme est homme, il y a du capitalisme et du socialisme. Les animaux qui vivent depuis le plus longtemps vivent sur un modèle socialiste ou communiste. Dans mille ou deux mille ans, on regardera notre civilisation comme totalement stupide.

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Kifkif , 24heuresactu.com. 24heuresactu.com said: Mélenchon pris à contre pied par Le Pen http://is.gd/MNtSpv […]

  4. lili-du-bassin dit :

    Mélanchon est un électron libre socialiste envoyé a l'extrême gauche par ses pères francs-maçons pour ramener les voix de l'extrême gauche vers le PS au deuxième tour des élections présidentielles.

  5. Paul dit :

    L'article est rédigé par un pro-Front National. Un bien mauvaise interprétation de la réalité !

    Et le FN qui prône la laïcité en dénoncant l'Islam… alors qu'en même temps les élus FN votent pour davantage de fonds publics pour financer les églises.

    Le FN, laïc ? Pas vraiment non.

    Quant à Mélenchon qui aurait fait partie du système. Oui il en a fait partie, c'est grâce à des gens comme lui qu'on a eut la retraite à 60 ans, la peine de mort enlevée, la 5e semaine de congé payé… Vous vous en fichez de ses acquis sociaux vous ? Oo

    Lorsque Mélenchon a compris que le PS prenait un tournant libéral et qu'il ne pourrait réformer le parti de l'intérieur, il n'a quitté.

    Il aurait très bien pu rester à l'intérieur et garder ton petit poste… et bien non ! Il s'est représenté devant les électeurs qui l'ont plébicité pour qu'il devient député européen avec autant de voix qu'il en faut pour élir 3 députés nationaux !

    N'essayez pas d'entacher la carrière de Mélenchon. Elle est droite et en accord avec ses principes contrairement à beaucoup d'autres opportunistes !

  6. Justin dit :

    Incroyable… Nous n'avons pas du voir le même débat, j'ai vu l'inverse de ce qui est rapporté… Marine Le Pen a été très largement en dessous du niveau de Mélenchon! C'est quoi votre site là? Tous les articles sont écris par des membres du FN? J'y retournerai pas… Falsifier la vérité comme ça c'est franchement gonflé!

Laisser un commentaire